La Grande Chambre de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) était réunie au complet. Dix-sept juges européens pour se pencher sur une question qui divise un peu partout, y compris en Suisse, les opinions publiques, les experts et les responsables politiques. La France (et derrière elle, les autres pays européens) doit-elle rapatrier les enfants de djihadistes, dont les mères sont détenues dans le nord de la Syrie, dans des camps gardés par les forces kurdes?