L’essentiel

Les Américains termineront mardi 31 au soir leur pont aérien, qui a permis de faire sortir 115 000 personnes. Tous les autres pays ont mis fin aux évacuations de leurs ressortissants.

Le président français Emmanuel Macron, avec l’Allemagne et le Royaume-Uni, souhaite la mise en place d’une zone humanitaire protégée qui permettrait à d’autres personnes de partir après ce délai du 31 août. Le sujet sera discuté aujourd’hui lors d’une visioconférence avec Washington et d’autres partenaires, mais un chef taliban a déjà dit Non.

Les talibans continuent d’envoyer des signaux contradictoires: ils affirment que toute personne qui voudra quitter le pays le pourra si elle a des papiers d’émigration en ordre et que les femmes pourront étudier, alors qu’on a appris ces derniers jours qu’ils avaient tué le chanteur folk Fawad Andarabi, et que les rumeurs se multiplient sur des arrestations arbitraires et des violences.

La frappe de drone américain dimanche qui a détruit un véhicule chargé d’explosifs en route pour l’aéroport de Kaboul aurait tué 9 civils selon les chaînes CNN et Al Jazeera, dont des enfants.

Lire: Les Etats-Unis ont effectué une frappe aérienne contre un véhicule chargé d’explosifs à Kaboul

et: A Kaboul, la traque aux kamikazes

Joe Biden s’est recueilli hier devant les dépouilles des 13 soldats tués jeudi dans l’attentat contre l’aéroport de Kaboul.


■ L’UE aidera les pays voisins de l’Afghanistan pour prévenir «un afflux migratoire incontrôlé»

L’Union européenne, soucieuse d’éviter un afflux migratoire «incontrôlé» en provenance d’Afghanistan, prévoit d’aider les pays de la région à accueillir les réfugiés fuyant les talibans, selon un projet de déclaration qui doit être soumis aux 27 ministres de l’Intérieur mardi.

Dans ce texte vu par l’AFP lundi, les Etats membres s’inquiètent aussi du risque terroriste, s’engageant à «faire leur maximum pour garantir que la situation en Afghanistan ne mène pas à de nouveaux risques sécuritaires pour les citoyens de l’UE». Ils mettent l’accent sur «l’exécution en temps utile des contrôles de sécurité des personnes évacuées d’Afghanistan».

Le projet de déclaration indique que «l’UE et ses Etats membres sont déterminés à agir conjointement pour empêcher le retour de mouvements migratoires illégaux et incontrôlés à grande échelle», comme en 2015 lorsque l’Europe avait été débordée par l’arrivée de plus d’un million de migrants fuyant pour la plupart la guerre en Syrie.


■ Selon le Pentagone, les menaces restent «réelles»

Les menaces visant l’aéroport de Kaboul restent «réelles» et «précises», a déclaré lundi le porte-parole du Pentagone, John Kirby, à la veille de l’achèvement du retrait américain d’Afghanistan. «Nous sommes à un moment particulièrement dangereux», a-t-il souligné. «Les menaces sont encore réelles, actuelles et souvent précises.»

«Nous sommes en communication avec les talibans […] pour nous assurer qu’il n’y a pas d’erreurs ou de malentendus», a-t-il ajouté. Et de refuser de dire quand le retrait américain total, prévu mardi, serait effectif.


■ L’Etat islamique au Khorasan revendique les tirs de roquette

Le groupe jihadiste Etat islamique au Khorasan (EI-K) a revendiqué les tirs de roquettes ayant eu lieu plus tôt dans la journée. «Les soldats du califat ont ciblé l’aéroport international de Kaboul, avec six roquettes», a déclaré le groupe dans un communiqué. Un responsable des talibans sur les lieux a indiqué que cinq roquettes avaient été tirées et qu’elles avaient été interceptées par le système de défense anti-missile de l’aéroport.


■ Moscou appelle Washington à débloquer les fonds afghans gelés

La Russie a appelé lundi à débloquer les réserves monétaires de la Banque centrale afghane gelées aux Etats-Unis depuis que les talibans ont pris le contrôle du pays. «Si nos collègues occidentaux s’inquiètent vraiment du sort du peuple afghan, il ne faut pas lui créer de problèmes supplémentaires», a estimé à l’antenne de la chaîne Rossiya-24 l’émissaire du Kremlin pour l’Afghanistan, Zamir Kaboulov.

Selon lui, sans cet argent, le nouveau pouvoir afghan sera tenté de se tourner vers «le trafic d’opiacés illégaux» et «d’écouler sur le marché noir les armes» abandonnées par l’armée afghane et les forces occidentales. Les réserves brutes de la Banque centrale afghane, pour l’essentiel détenues à l’étranger, s’élevaient à 9,4 milliards de dollars fin avril, selon le Fonds monétaire international.


■ Les évacuations pourraient continuer après le 31 août

Une centaine de pays, dont les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni, ont annoncé dimanche avoir reçu l’engagement de la part des talibans qu’ils laisseraient partir tous les étrangers et ressortissants afghans disposant d’un permis de s’installer ailleurs, même après le retrait des troupes américaines prévu mardi.

Le ministre britannique de la Défense, Ben Wallace, a ainsi estimé que jusqu’à 1100 Afghans éligibles à un départ pour la Grande-Bretagne étaient restés sur place. Londres les accueillera s’ils parviennent à quitter le pays par un autre moyen après la date butoir.

Lire: Un retrait britannique entre débandade et tragicomédie


■ Des roquettes tirées sur l’aéroport, à J moins 1 pour la fin du pont aérien américain

Le président américain Joe Biden a été informé de l’attaque de roquettes à l’aéroport de Kaboul et les évacuations se poursuivent «sans interruption», a annoncé lundi sa porte-parole à la Maison blanche, Jen Psaki. «Il a reconfirmé aux commandants l’ordre de redoubler d’efforts afin de faire en priorité tout ce qui est nécessaire pour protéger nos forces sur le terrain», a-t-elle ajouté.

«Il reste 300 Américains au plus à évacuer du pays, avait déclaré dimanche le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken sur la chaîne ABC. Nous travaillons sans relâche ces heures-ci et ces jours-ci pour les sortir de là». Environ 114 400 personnes dont près de 5500 citoyens américains ont été évacuées d’Afghanistan depuis le 14 août, veille de la prise de Kaboul par les talibans.


■ Des civils tués par le drone américain?

C’est ce qu’annoncent les chaînes CNN et Al Jazeera: neuf membres d’une famille, dont des enfants, auraient été tués dans la frappe du drone américain hier contre une voiture pleine d’explosifs qui se dirigeait vers l’aéroport. Les forces américaines ont ouvert une enquête.


■ Visioconférences au sommet

Washington réunit lundi en visioconférence ses «partenaires clés» (France, Canada, Allemagne, Italie, Japon, Royaume-Uni, Turquie, Qatar, Union européenne et OTAN), afin de discuter «d’une approche alignée» pour la suite, a avancé le département d’Etat dimanche dans un communiqué. Antony Blinken s’exprimera après la réunion pour faire le point sur les actions récentes des Etats-Unis en Afghanistan.

Lundi également se tiendra à l’ONU une réunion des membres permanents du Conseil de sécurité sur la situation en Afghanistan. La France et le Royaume-Uni vont y plaider en faveur de la création à Kaboul d’une «zone protégée» pour mener des opérations humanitaires, a déclaré dimanche le président français Emmanuel Macron.


■ Un chanteur folk a été tué

Selon ce qui circule sur les réseaux sociaux, Fawad Andarabi a été tué la semaine dernière chez lui par des talibans. «La plupart de ses chansons parlaient de l’Aghanistan et de son peuple», raconte le Hindustan Times, cité par Courrier international. «Il a été abattu d’une balle dans la tête à côté de sa maison dans la province de Baghlan, où la résistance contre les Talibans. Son fils a confié à l’agence Associated Press que des talibans étaient venus récemment chez son père boire le thé». Avant l’intervention américaine en 2001, les talibans avaient interdit la musique.