Le colonel Kadhafi doit être capturé vivant et arrêté selon le mandat délivré par la Cour pénale internationale (CPI), a affirmé vendredi un porte-parole de l’ONU. Toute exécution sommaire est interdite par le droit international, a-t-il dit.

«Nous demandons à toutes les parties, à tous les commandants sur le terrain, de ne commettre aucun crime, ni d’exercer des actes de revanche, et de respecter l’Etat de droit. Cela inclut Mouammar Kadhafi», a affirmé le porte-parole du Haut Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme, Rupert Colville.

«Des exécutions sommaires ne sont autorisées en aucune circonstance», a rappelé le porte-parole, interrogé à Genève sur la rançon offerte pour la capture du colonel Kadhafi.

«Le respect du droit est essentiel, cela s’applique aussi à Kadhafi», a-t-il dit. «Si Kadhafi est capturé vivant et le mandat d’arrêt délivré par la Cour pénale internationale mis à exécution, c’est la meilleure solution», a déclaré le représentant du Haut Commissariat.

Avoirs libyens débloqués

A New York, le Conseil de sécurité de l’ONU a accepté de débloquer 1,5 milliard de dollars d’avoirs libyens pour aider les rebelles à la reconstruction du pays.

La somme de 1,5 milliard de dollars est retenue par les Etats- Unis, qui veulent envoyer 500 millions de dollars à des groupes humanitaires internationaux, 500 millions au CNT pour payer des salaires et des services essentiels et 500 millions à un fonds international pour la Libye pour acheter du carburant et d’autres biens de première nécessité.

A Benghazi, fief des rebelles dans l’est du pays, Moustapha Abdeljalil, chef du CNT, avait auparavant promis de récompenser, lors de la reconstruction du pays, les Etats ayant aidé la Libye «en fonction du soutien» qu’ils ont apporté aux insurgés.

Le gouvernement transféré à Tripoli

Le «gouvernement» des rebelles, le comité exécutif du Conseil national de transition (CNT), jusque là installé à Benghazi, a été transféré à Tripoli, a annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi Ali Tahouni, son vice-président.

Huit hauts responsables du CNT sont arrivés jeudi dans la capitale pour préparer la transition politique, a annoncé de son côté un porte-parole du CNT, Mahmoud Chammam. Syrte bombardée

Syrte bombardée

Des avions britanniques ont bombardé dans la nuit un important bunker servant de QG dans la ville natale du dirigeant libyen en fuite Mouammar Kadhafi à Syrte. Cette information a été révélée vendredi par le ministère britannique de la Défense dans un communiqué.

«Aux alentours de minuit (heure de Londres), une formation de Tornado venant de la base britannique de Marham dans le Norfolk (est de l’Angleterre) a tiré des missiles guidés de précision Storm Shadow contre un important bunker-quartier général dans la ville natale de Kadhafi à Syrte», a indiqué le ministère.