L’économiste togolais Kako Nubukpo est doyen de la Faculté des sciences économiques et de gestion de l’Université de Lomé. Il a été ministre de 2013 à 2015 et il vient de publier L’Urgence africaine (Odile Jacob).

Le Temps: Dans votre livre, vous écrivez qu’il est illusoire de freiner la migration africaine avec l’aide au développement. Pourquoi?