C’est la nouvelle polémique qui agite Washington. Elle met en jeu la Maison-Blanche et les services de renseignement américains, mais aussi l’Afghanistan, l’un des pays où se heurtent depuis des siècles les intérêts des grandes puissances. Puis encore les services d’intelligence russes, des islamistes et des petits mafieux locaux. Un cocktail mondial, en somme, résumé par cette simple question: la Russie a-t-elle monnayé avec les talibans le prix de la tête des soldats américains en Afghanistan?

Diffusées d’abord par le New York Times en fin de semaine dernière, les révélations ont fait depuis lors boule de neige aux Etats-Unis. Une unité secrète (l’unité 29155) appartenant au GRU, les désormais célèbres services de renseignement de l’armée russe, aurait ainsi passé un marché avec des combattants proches des talibans afghans, pour leur payer rubis sur l’ongle chaque mort d’un soldat américain ou d’un membre de la coalition internationale encore présente en Afghanistan. Chaque «scalp» de soldat pouvait ainsi être récompensé par une somme allant jusqu’à 100 000 dollars.