Il fut pendant deux ans, de 2011 à 2013, le directeur général de l’ONU à Genève et secrétaire général de la Conférence du désarmement au Palais des Nations. Un poste qu’il avait quitté de façon impromptue en quelques jours pour répondre au souhait du président kazakh de l’époque, Noursoultan Nazarbaïev, de le nommer président du Sénat.