Directrice de recherche à Sciences Po, Kathy Rousselet s’est plongée dans les prises de parole publiques des autorités du patriarcat de Moscou. La chercheuse pointe certaines nuances dans les discours des autorités religieuses russes.