Dans le dossier russo-ukrainien, l’Allemagne marche sur un fil. D’un côté, Berlin joue à 100% la carte de la solidarité européenne et transatlantique, en soutenant Kiev face aux menaces de Moscou. Vu de Berlin, Bruxelles et Washington, cette crise révèle un enjeu crucial: maintenir la stabilité du continent européen et la survie d’une paix durement acquise depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Le chancelier Olaf Scholz l’a répété ce lundi à Kiev : « La souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine ne sont pas négociables » et le principe de la souveraineté territoriale des États reste un fondement de la politique étrangère allemande et de l’Union européenne.