Depuis plusieurs jours, l’Ukraine et la Russie jouent de nouveau à se faire peur. Alors que depuis un mois les informations circulent sur la présence de dizaines de milliers de soldats russes à la frontière de l’Ukraine, l’OTAN et les Etats-Unis sonnent eux aussi l’alarme sur les velléités d’invasion de la Russie cet hiver. De son côté, le Kremlin répond froidement et assure mettre en place de nouvelles «lignes rouges» face à toute forme d’extension orientale de l’OTAN.