Des mises en garde en forme de lettre ouverte aux militaires russes ont remplacé les publicités sur l’avenue du Général-Almazov: «Soldat russe, arrête-toi! Ne prends pas des vies pour Poutine», «Soldat russe, pense à ta famille, rentre chez toi» ou encore «Ce ne sont pas des fleurs qui t’attendent ici mais des balles, rentre chez toi la conscience tranquille.»