Kim Jong-un est «vivant et en bonne santé», a indiqué le conseiller spécial à la sécurité nationale du président sud-coréen, Moon Chung-in, minimisant la gravité de rumeurs quant à des problèmes présumés de santé du leader nord-coréen. «La position de notre gouvernement est ferme», a martelé le conseiller dimanche à la chaîne de télévision américaine CNN. Il a ajouté que le leader nord-coréen séjournait depuis le 13 avril à Wonsan, une station balnéaire dans l'est du pays. «Aucune action suspecte n'a jusqu'à présent été détectée.»

Où est passé Kim Jong-un? Le dirigeant suprême nord-coréen est-il en confinement par crainte du Covid-19, comme une bonne partie de l’humanité? Est-il gravement malade, voire mort? Depuis deux semaines, la rumeur ne cesse d’enfler, après que des informations – non vérifiées – ont fait état d’une intervention chirurgicale à cœur ouvert, qui se serait mal passée. Après la Corée du Sud, le Pentagone a semblé démentir ces informations «partant du principe» que Kim Jong-un a encore «le plein contrôle de la force nucléaire nord-coréenne et des forces armées». Mais, à la vérité, personne ne semble avoir la moindre certitude.