Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un affiche une fois de plus ses ambitions nucléaires. Il a annoncé son intention de «renforcer et développer» l’armement nucléaire de son pays «à un rythme accéléré», lors d’un discours prononcé à Pyongyang, a rapporté mardi l’agence de presse nord-coréenne KCNA.

A lire: La Corée du Nord a tiré un missile balistique intercontinental, selon Séoul

Selon cette source, le leader nord-coréen a prononcé un discours lors de la parade militaire qui s’est déroulée lundi soir sur la place Kim Il-sung à Pyongyang, à l’occasion du 90e anniversaire de l’Armée populaire de Corée.

Lundi, Kim Jong-un a affirmé que les armes nucléaires sont «un symbole de la puissance nationale» et qu’elles doivent être diversifiées. «En vue d’un contexte politique et militaire turbulent et des différentes crises à venir… nous allons encore augmenter notre puissance à un rythme aussi rapide que possible», a-t-il déclaré, ajoutant que si les armes nucléaires de son pays ont avant tout un rôle dissuasif, elles pourraient être déployées si les «intérêts fondamentaux» de la Corée du Nord étaient menacés.

Le Hwasong-17 présenté lors de la parade

Les experts de la Corée du Nord s’attendaient à ce que cette parade soit l’occasion de présenter ses armes les plus sophistiquées, en particulier des missiles balistiques hypersoniques ainsi que le missile balistique intercontinental Hwasong-17.

Ce «missile monstre», capable d’emporter plusieurs ogives qui suivent une trajectoire indépendante au moment de leur rentrée dans l’atmosphère, avait été exhibé pour la première fois en octobre 2020, au cours d’un défilé militaire à Pyongyang.

L’agence KCNA a déclaré que le Hwasong-17, que la Corée du Nord affirme avoir testé avec succès le 24 mars, avait bien été présenté lors de la parade. «Les spectateurs ont poussé de grands cris de joie, très excités de voir le missile balistique intercontinental géant Hwasongpho-17 qui s’est élevé dans le ciel le 24 mars pour démontrer au monde entier la puissance absolue» de la Corée du Nord «et la position stratégique de notre République», a rapporté KCNA.