justice

Le Kosovo a rapatrié un centaine de proches de djihadistes depuis la Syrie

Quatre anciens combattants djihadistes, 32 femmes et 74 enfants sont arrivé dans un avion qui s'est posé dans la nuit de vendredi à samedi à l'aéroport de Pristina

Les autorités kosovares ont rapatrié samedi de Syrie 110 personnes, essentiellement des femmes qui avaient suivi leurs compagnons enrôlés dans les rangs des djihadistes et leurs enfants ainsi que quatre combattants, a annoncé le ministre kosovar de la Justice, Abelard Tahiri.

«Aujourd'hui, dans les premières heures de la matinée, une opération très sensible et importante a été conduite avec l'aide des Etats-Unis, dans laquelle le gouvernement du Kosovo a rapatrié 110 ressortissants de la zone de guerre en Syrie», a déclaré Abelard Tahiri à la presse.

Lire également: Retour des djihadistes: le sauve-qui-peut général

Quelques 300 Kosovars sont partis rejoindre des djihadistes

Il s'agit de «quatre (ressortissants) qui étaient combattants, de 32 femmes et de 74 enfants, dont neuf qui ont perdu leurs parents dans la guerre», a précisé le commandant de la police kosovare, Rashit Qalaj. Ils ont été rapatriés par un avion qui s'est posé dans la nuit à l'aéroport de Pristina.

Ces personnes «méritent une réhabilitation et l'espoir d'une vie paisible et loin des conflits», a ajouté le ministre de la Justice. Quelque 300 ressortissants kosovars ont rejoint les rangs des djihadistes en Syrie et en Irak, selon le ministère kosovar de l'Intérieur.

Lire aussi notre temps fort: Le cauchemar des revenants djihadistes

Jusqu'à 15 ans de prison

Environ 70 d'entre eux ont été tués et 120 sont rentrés avant samedi dans leur pays, la plupart d'entre eux ont été arrêtés après leur retour.

Pour prévenir le recrutement de jihadistes, le Kosovo s'est doté en mars 2015 d'une loi prévoyant des peines allant jusqu'à 15 ans de prison pour ses ressortissants qui partent combattre à l'étranger.

Publicité