Le président kirghize Kourmanbek Bakiev assure qu’il n’entend pas démissionner, selon un communiqué diffusé jeudi par un site internet d’information kirghize. Il avait fui la capitale Bichkek mercredi à la suite de violentes émeutes contre son pouvoir. Dans le communiqué attribué à Bakiev par le site www.24.kg, il est dit que l’opposition doit être tenue responsable des violences qui ont ensanglanté le pays ces derniers jours. Les émeutes ont fait au moins 75 morts dans ce petit pays d’Asie centrale.

L’auteur du communiqué déclare que l’opposition contrôle l’armée et les forces de sécurité. Il n’était pas possible pour l’heure de confirmer l’authenticité du communiqué, que www.24.kg dit avoir reçu par courriel.

Roza Otounbaïeva, dirigeante de l’opposition, a annoncé assumer désormais les fonctions de chef de l’exécutif. Elle a déclaré ces dernières heures que Bakiev se trouvait dans le sud du pays, dont il est originaire, et qu’il s’emploie à rallier des soutiens autour de sa cause. Elle a reçu le soutien des Russes et des Américains et a annoncé aujourd’hui la tenue d’élection présidentielle dans six mois.