Tous les cinq ans se pose la même question: les électeurs européens vont-ils se déplacer en nombre pour renouveler leurs représentants au Parlement de Bruxelles et Strasbourg? Et surtout, savent-ils pourquoi ils votent? Le taux d’abstention avait connu un record en 2014 avec une participation de 42,61%, en baisse continue depuis 1979. Mais même si l’Union a entre-temps été secouée par la crise migratoire, le Brexit, les accords de libre-échange et le glyphosate, les électeurs ne seraient pas plus décidés à se déplacer cette année, selon un sondage publié le 25 avril par ce même Parlement.

Lire aussi: Le chantre du Brexit Nigel Farage fait la course en tête