■ DIMANCHE 28 AOÛT 2011

■ Avancée sur Syrte. Les rebelles libyens ont annoncé dimanche une importante avancée vers la ville de Syrte, dernier grand bastion de Mouammar Kadhafi. Ils s’efforcent également de remettre en état de marche Tripoli, où la vie commence à reprendre malgré les pénuries d’eau et d’électricité. (AFP/Reuters/ATS)

■ Le duel des Mancuniens. Tout indique que la lutte pour le titre de champion d’Angleterre se jouera entre Manchester United et Manchester City. Les deux clubs occupent la tête du classement avec le maximum de points au terme d’une 3e journée durant laquelle ils ont impressionné par leur puissance de feu. (SI)

■ Foules à la Blécherette. Des dizaines de milliers de spectateurs ont assisté ce week-end au meeting aérien de la Blécherette, sur les hauteurs de Lausanne. Le doyen des aéroports suisses fêtait son centième anniversaire. Parmi les aéronefs les plus exceptionnels, les spectateurs ont pu voir de près un Catalina identique à celui qui a servi en 1989 à Steven Spielberg dans le film «Always». Utilisé pendant la seconde guerre mondiale, puis comme bombardier d’eau pour lutter contre les feux de forêt, l’appareil à été conçu dans les années 1930.

Les curieux ont pu assister aux multiples loopings et autres acrobaties livrées par les PC 7 Team des Forces Aériennes Suisses, les Breitling Jet Team ou la patrouille des Captens qui évoluaient à quelques centaines de mètres au dessus du sol. Après l’annulation vendredi d’un show aérien sur la rade d’Ouchy en raison d’une météo incertaine, le centenaire de la Blécherette s’est déroulé sans accroc.

Construit en 1911, l’aérodrome de la Blécherette a failli cesser ses activités en 1986 lorsque la municipalité lausannois a décidé sa fermeture. Après un vote massif des Lausannois en sa faveur, en 1992, l’aéroport a été équipé d’une piste en dur et d’une infrastructure moderne. Il enregistre chaque année 35 000 mouvements d’avions. Dix pour cent de son activité est liée aux vols d’affaires. (ATS)

■ Jean-Claude Trichet ne change pas de ligne. Les rencontres annuelles de Jackson Hole, dans le Wyoming, ont abordé ce week-end le risque de voir l’économie mondiale plonger dans la récession. Le président de la Banque centrale européenne Jean- Claude Trichet a réaffirmé son attachement à la stabilité des prix, qu’il juge «essentielle» pour promouvoir la croissance. Des propos qui suivaient une intervention remarquée de la directrice générale du Fonds monétaire international Christine Lagarde, laquelle a mis en garde contre le risque de voir l’économie mondiale plonger dans la récession et a plaidé pour une action politique rapide et coordonnée, notamment via une recapitalisation des banques. «Nous considérons que le très solide ancrage de nos anticipations d’inflation est l’un de nos atouts majeurs», a déclaré Jean-Claude Trichet, qui n’a pas évoqué dans son intervention la crise de la dette souveraine en zone euro. (AFP)

■ Servette écrase Sion. En football,Servette a battu Sion ce dimanche après-midi par quatre buts à zéro.

■ Pari sur les faux départs. Un bookmaker anglais a proposé dimanche aux parieurs de miser sur un prochain changement de la règle sur l’élimination d’un athlète dès son premier faux départ, après celui qui a exclu l’immense favori, le Jamaïquain Usain Bolt, de la finale du 100 m des Championnats du monde (lire ici). (AFP)

Aqmi revendique l’attentat en Algérie. Le groupe Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué dimanche le double attentat suicide qui a fait 18 morts deux jours plus tôt à l’Académie militaire de Cherchell, en Algérie. Seize officiers et deux civils figurent parmi les victimes. Dans un communiqué succint parvenu à l’AFP à Rabat via Internet, Aqmi «revendique les deux opérations martyres» (suicidaires) à travers lesquelles «les combattants ont visé le coeur de l’institution militaire algérienne de Cherchell», à une centaine de kilomètres à l’ouest d’Alger. Le communiqué n’a pas été authentifié formellement.

Deux kamikazes, dont l’un à moto, se sont fait exploser vendredi à quelques secondes d’intervalle devant l’entrée du mess des officiers de cette école militaire. Depuis le début du ramadan début août, des islamistes ont multiplié les attentats à l’est d’Alger, particulièrement en Kabylie. Ils ont à chaque fois ciblé les représentants des forces de l’ordre

■ La Syrie rejette un appel de la Ligue arabe. La Syrie a rejeté dimanche le communiqué de la Ligue arabe qui a appelé à mettre fin à l’effusion de sang dans ce pays. Dans le même temps, le secrétaire général de l’organisation panarabe, Nabil al-Arabi, attendait toujours un feu vert syrien pour se rendre à Damas. Le communiqué publié dans la nuit de samedi à dimanche par la Ligue arabe représente «une violation (...) claire des principes de la charte de la Ligue et des fondements de l’action arabe conjointe», affirme la délégation syrienne auprès de la Ligue dans une note adressée au secrétariat général. La Ligue arabe a tenu samedi soir une réunion extraordinaire sur la Syrie et la Libye. Elle a appelé appelé à «mettre fin à l’effusion du sang et à suivre la voie de la raison avant qu’il ne soit trop tard». (AFP)

Geste de Bachar al-Assad à l’adresse des médias. Le président syrien Bachar al-Assad a promulgué dimanche une nouvelle loi sur les médias, a rapporté l’agence officielle Sana. Celle-ci s’inscrit dans le cadre des réformes qu’il a annoncées pour juguler la contestation contre son régime. Cette nouvelle loi libéralise partiellement une législation très répressive, qui frappait d’emprisonnement les journalistes attaquant «le prestige et la dignité de l’Etat, l’unité nationale et le moral de l’armée, l’économie et la monnaie nationale». (AFP)

■ Boom des comptes en euros à La Poste. La forte appréciation du franc au cours de la première quinzaine d’août a incité beaucoup de personnes à ouvrir des comptes en euros. PostFinance a ainsi enregistré une «énorme demande» de la part de ses clients, selon le patron de La Poste Jürg Bucher. Le boom est intervenu en août, avec l’ouverture de 7000 comptes tenus dans la monnaie unique européenne pour un montant de 100 millions d’euros, a indiqué Jürg Bucher dans une interview au SonntagsBlick. Depuis le début de l’année, le géant jaune a déjà ouvert 18 000 comptes en euros. «Les trois quarts de la demande proviennent de clients privés qui manifestement veulent spéculer sur un redressement de la devise européenne», note Jürg Bucher. (ATS)

■ Freddy Nock renonce. Le funambule suisse Freddy Nock ne réussira pas son projet «7 records en 7 jours». Dimanche matin, il a définitivement renoncé à traverser le lac de Thoune sur un câble. Après s’être élancé peu après 08h dans de bonnes conditions météo, il a renoncé après 2 km, parcourus en 1h40. (ATS)

■ Von Bergen ne jouera pas contre la Bulgarie. Touché à un pied pendant la préparation avec Cesena, Steve Von Bergen ne pourra pas affronter la Bulgarie le 6 septembre prochain, en qualifications pour l’Euro 2012. Le défenseur central est remplacé par le Zurichois Heinz Barmettler (24 ans) indique le site www.football.ch. (SI)

Lenteur dans l’identification des requérants d’asile. Le système d’information Eurodac pour la comparaison des empreintes digitales des requérants d’asile et des immigrants illégaux connaît des lenteurs. Les employés de l’Office fédéral des migrations (ODM) prendront part à une formation interne pour remédier au problème. L’identification prend actuellement trois à six semaines. Ce délai mécontente aussi bien l’ODM que les cantons. Lors d’une rencontre la semaine passée, l’office a promis d’accélérer les choses, explique un porte-parole de l’ODM, confirmant une information de la SonntagsZeitung (résumé de l’article sur cette page). (ATS)

■ Kadhafi «doit être jugé». La présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey ne ressent pas de «haine particulière» envers Mouammar Kadhafi. «Mais ce que le régime a fait à sa propre population, aux infirmières bulgares et à nos otages est criminel», dit-elle, réaffirmant que le colonel «doit être jugé». «On n’a pas d’ennemi en politique étrangère mais des divergences d’intérêts qu’on essaie de régler de façon pacifique. Quand ce n’est pas possible, on passe au rapport de force. C’est ce qui est arrivé dans cette affaire» Kadhafi et des otages suisses, explique la cheffe de la diplomatie dans un entretien publié dimanche dans Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. La responsable des Affaires étrangères revient sur son voyage à Tripoli en juin 2010 et décrit les conditions de la libération de l’otage Max Göldi. «Le risque de repartir bredouille existait», dit-elle, estimant que les Libyens «ont fait durer le plaisir en nous chicanant toute la journée». (ATS)

Rebelles à 30km de Syrte. Les rebelles libyens se trouvaient dimanche à 30 km à l’ouest de Syrte, fief de Mouammar Kadhafi. Ils se sont rapprochés à 100 km côté est de cette ville, après avoir pris Ben Jawad devant laquelle ils piétinaient depuis mardi, selon un important chef militaire rebelle. (AFP)

■ Inondations au Nigeria. Vingt personnes sont mortes dans le sud-ouest du Nigeria dans des inondations dues à de fortes pluies, a indiqué dimanche un porte-parole de l’agence nationale de secours d’urgence. Un barrage à Ibadan a été inondé, selon la même source, pour qui la situation est «très grave». Les inondations ont été causées par de fortes pluies qui se sont abattues sur la ville à partir de vendredi. Les conduites d’eau, bouchées par des déchets, n’ont pas permis à l’eau de s’écouler normalement quand le barrage a été inondé, a expliqué le responsable. Des médias locaux ont fait état de milliers de déplacés (voir par exemple l’article et les photos du Nation, en anglais). (AFP)

Tripoli calme ce dimanche matin. La capitale libyenne Tripoli a connu des incidents dans la nuit de samedi à dimanche, explosions isolées et rafales d’armes automatiques dans différents quartiers de la ville. Les rebelles libyens ont l’habitude de fêter leurs victoires en tirant de longues rafales d’armes automatiques vers le ciel, ponctuées parfois de coups de canon, mais certaines détonations survenues durant la nuit semblaient trop puissantes et isolées pour être des manifestations de joie. Huit jours après le début de l’offensive rebelle sur la capitale, Tripoli était calme dimanche matin. Sur le plan militaire, les affrontements ont cessé dans la capitale. (AFP)

SAMEDI 27 AOÛT 2011

Thomas Lüthi en meilleure position. Thomas Lüthi a redressé la barre lors des qualifications du Grand prix d’Indianapolis en Moto2. Le Bernois a signé le 5e temps et s’élancera dimanche de la deuxième ligne de départ. (SI)

■ Les craintes de Tariq Ramadan pour l’après-Kadhafi. L’intellectuel musulman genevois Tariq Ramadan a affirmé samedi «craindre» pour l’après-Mouammar Kadhafi en Libye. Pour lui, le Conseil national de transition (CNT), l’organe politique des rebelles, est un «groupe composite de personnes qu’on ne contrôle pas». «Je salue la disparition du régime de Kadhafi (...) qui était un dictateur. Par contre, j’ai beaucoup de doutes et de questions sur ce qu’on nous propose comme alternative future», a déclaré Tariq Ramadan, professeur d’Etudes islamiques contemporaines à Oxford, dans un entretien à Abidjan. «Une dictature est une chose négative (...) mais contrôler la démocratie à distance ne veut pas dire qu’on a offert la liberté aux citoyens africains», ajoute l’universitaire. (AFP)

■ A Singapour, une élection serrée. Les habitants de Singapour ont voté samedi pour élire leur prochain président. Les observateurs électoraux vont procéder à un recomptage des votes dimanche après que les deux candidats en tête du scrutin ont fini avec très peu d’écart, moins de 2% entre les deux candidats en tête, a déclaré un responsable. (AFP)

■ Discussion Obama-Merkel pour une action économique «concertée». Le président américain Barack Obama et la chancelière allemande Angela Merkel ont convenu samedi au cours d’une conversation téléphonique qu’il fallait une action concertée pour stimuler la croissance mondiale, a indiqué la Maison Blanche. Les deux dirigeants sont tombés d’accord sur l’importance d’une action concertée, dont une action à travers le G20, pour affronter les défis économiques actuels et stimuler la croissance et les créations d’emploi dans l’économie mondiale, indique le communiqué de la Maison Blanche, sans autre précision. (AFP)

■ Le No 2 d’Al Qaïda aurait été tué. Le numéro deux d’Al Qaïda, Atiyan abd al-Rahman, a été tué lundi dernier au Pakistan, a déclaré samedi un responsable américain. Il s’agit selon lui d’un coup très dur porté au réseau terroriste, près de quatre mois après la mort d’Oussama Ben Laden. (AFP, davantage ici).

■ Manifestation devant l’UEFA à Nyon. Une centaine de supporters de Fenerbahçe ont manifesté samedi devant le siège de l’UEFA à Nyon pour protester contre l’exclusion de leur club de la Ligue des champions. La Fédération turque avait décidé mercredi d’exclure de la C1 le club stambouliote, en raison de l’enquête judiciaire sur les matches truqués en Turquie dont l’équipe fait l’objet. (SI)

Le pouvoir syrien appelle les habitants de Damas à ne pas manifester. Les autorités syriennes ont exhorté samedi les habitants de la capitale à ne pas participer à des manifestations sur les principales places publiques de la capitale, à la suite d’un appel en ce sens lancé sur Facebook. (AFP)

Super League. Match nul entre Xamax et Lausanne, qui ont conclu leur rencontre à Neuchâtel sur un 2-2. De son côté, Lucerne l’a emporté sur Grasshopper par 1 à 0. (SI)

■ Funérailles de Jack Layton. Des milliers de Canadiens ont afflué samedi dans le centre de Toronto pour assister aux funérailles nationales offertes au chef de l’opposition Jack Layton, mort d’un cancer lundi dernier. Le décès de l’homme de gauche et le courage qu’il avait manifesté, restant optimiste jusqu’au dernier moment, avaient soulevé une vague d’émotion à travers le pays. Certains sympathisants de celui qui fut le chef du Nouveau Parti Démocratique (NPD) s’étaient postés dès vendredi soir devant la salle Roy Thomson pour s’assurer une place à l’intérieur. Le NPD a obtenu un succès inattendu lors des législatives fédérales de mai dernier (AFP/LT).

■ Le militant anti-corruption indien cesse sa grêve de la faim. Le militant indien anticorruption Anna Hazare a accepté de mettre fin dimanche à sa grève de la faim, entamée voici douze jours. Il a affirmé avoir obtenu des concessions auprès des parlementaires, a annoncé samedi son porte-parole. La campagne de ce militant de 74 ans pour durcir la législation anticorruption (notre article) a trouvé un immense écho au sein d’une population révoltée par ce fléau. «Anna Hazare a accepté de cesser son jeûne demain matin (dimanche). Il est content de la résolution du gouvernement acceptant ses dispositions», a déclaré Vibhav Kumar, porte-parole de sa campagne L’Inde contre la corruption. Sa campagne s’est cristallisée sur un projet de loi anticorruption, actuellement en cours d’examen au parlement, qui vise à créer un poste de médiateur de la République devant surveiller les hommes politiques et les bureaucrates. (AFP)

Libye: «procès équitables». Moustapha Abdeljalil, chef du Conseil national de transition (CNT), l’organe politique de la rébellion libyenne, a promis samedi des «procès équitables» aux dignitaires du régime de Mouammar Kadhafi. «Nous appelons Mouammar Kadhafi et ses proches à se rendre, pour les protéger et leur éviter une exécution sommaire. Nous leur garantissons des procès équitables, quelle que soit leur position», a déclaré M. Abdeljalil lors d’une conférence de presse à Benghazi, le fief des rebelles, dans l’est de la Libye. (AFP)

■ Irene Pusterla «triste». «Je suis triste, car je tenais beaucoup à cette compétition», a confié Irene Pusterla. Aux Mondiaux de Daegu, la recordwoman suisse s’est fait sortir sortir en qualifications du saut en longueur avec 6m34, loin de ses standards habituels (SI). Davantage ici.

■ Cyclisme sur route. La Néerlandaise Annemiek Van Vleuten a remporté pour la première fois la Coupe du monde de cyclisme sur route, après sa victoire au Grand Prix Ouest-France (114,6 km), neuvième et ultime manche de la compétition, samedi à Plouay, en Bretagne. (AFP)

■ 200 millions de dollars pour les agriculteurs brésiliens. Le gouvernement brésilien vient d’annoncer le déblocage de plus de deux cents millions de dollars pour la réforme agraire, à l’issue d’une semaine de manifestations de 4.000 paysans sans terre à Brasilia.L’argent, qui sera débloqué cette année – mais encore sans date précise –, servira à acheter des terres pour 20 000 familles installées aujourd’hui dans des campements précaires au bord des routes du pays, a indiqué le ministre Gilberto Carvalho à la presse samedi. (AFP)

■ Yvan Perrin envisage de quitter la police. Yvan Perrin envisage une démission de la police neuchâteloise, où il est engagé à 50%. «Le devoir de réserve qui est le mien constitue une entrave fâcheuse à mon activité politique», précise le vice-président de l’UDC, qui est sous le coup d’une enquête disciplinaire pour des propos tenus s’agissant de l’usage de la torture. «Nous avons des élections cantonales en 2013. Si mon parti me désigne, j’ai l’intention d’être candidat. Pour être candidat, il faut que je sois prêt. Pour être prêt, il que je puisse m’exprimer», indique-t-il. Le conseiller national a également «assez mal vécu» le fait d’avoir essuyé un refus concernant une demande de congé sabbatique de six mois l’an dernier pour mener à bien sa campagne électorale: «J’ai de la peine à voir autre chose là dedans qu’une mesquinerie». (ATS)

■ Usain Bolt qualifié sans peine à Daegu. Le Jamaïcain Usain Bolt s’est qualifié en toute tranquillité pour les demi-finales du 100 m des Mondiaux d’athlétisme de Daegu en remportant samedi sa série dans un chrono modeste pour lui de 10 secondes 10 centièmes. Le triple champion olympique, triple champion du monde et recordman du monde, a creusé l’écart dès le départ. Demi-finales et finale dimanche après-midi. (AFP)

■ Quid des deux milliards? Durant l’assemblée du PLR ce samedi à Lausanne, le ministre de l’économie Johann Schneider-Ammann a, un peu, expliqué les intentions du Conseil fédéral s’agissant du plan de soutien à l’économie de deux milliards de francs. Le président du parti, Fulvio Pelli, a pour sa part vivement critiqué la nouvelle initiative de l’UDC sur l’immigration. Notre article.

■ Nouvelle accusation autour de «DSK». Le père d’une femme qui se présente comme une ancienne maîtresse de Dominique Strauss-Kahn accuse un élu de Sarcelles, l’ancien bastion électoral de DSK en région parisienne, de lui avoir proposé de l’argent contre le silence de la jeune fille. Ancien militant socialiste, inscrit sur la liste de droite aux élections municipales de Sarcelles de 2008, André M’Bissa a affirmé vendredi avoir été contacté par un élu socialiste de la commune qui lui aurait proposé de l’argent «pour faire taire (sa) fille». La jeune femme, qui s’est exprimé à plusieurs reprises dans la presse, affirme avoir entretenu une liaison avec l’ancien directeur du FMI à l’époque où il était maire de Sarcelles. «Un élu a demandé à me voir le 9 août», a raconté M. M’Bissa. «Il m’a dit: « Il faut que tu nous donnes le numéro de téléphone de ta fille parce qu’on voudrait qu’elle arrête de parler à la presse ».»

Après qu’il eût refusé, l’élu lui aurait demandé: «Qu’est-ce qu’elle veut? Elle veut de l’argent, du travail, ou quoi?» André M’Bissa explique avoir alors écrit 5 millions d’euros «pour le tester», et signalé qu’il était depuis plusieurs années candidat à un logement à Sarcelles. Selon lui, l’élu n’a pas donné suite.

Samedi, l’élu mis en cause dit n’avoir «strictement rien à (se) reprocher», ajoutant qu’il attend «d’être convoqué par la justice» pour s’exprimer davantage. La justice française a ouvert une enquête préliminaire, à la suite d’une plainte pour tentative de subornation de témoin déposée mardi par Me Thibault de Montbrial, relais en France du cabinet qui défend Nafissatou Diallo à New York. (AFP)

Malaise fatal au volant. Un homme de 52 ans s’est évanoui, puis est décédé, alors qu’il roulait en voiture vendredi soir à Schwyz. Sa fille de 12 ans a eu la présence d’esprit de se pencher pour prendre le volant et maintenir le véhicule sur la route. Le quinquagénaire a eu un malaise tandis que sa voiture s’approchait d’une fête de village qui se tenait à Schwyz, a indiqué samedi la police cantonale. Sa fille a alors saisi le volant pour éviter une sortie de route. L’automobile a touché deux murs puis est entrée en collision a vitesse réduite contre un véhicule arrivant en sens inverse, sans faire de blessé. Des médecins appelés en urgence n’ont pas réussi à maintenir en vie le conducteur. La jeune fille a été prise en charge par une équipe de soin. (ATS)

Un pôle pour jets d’affaires à Sion. «Le Valais se rapproche encore un peu plus des milliardaires. Grâce à l’aéroport de Sion», indique Le Nouvelliste, qui annonce ce samedi que la Ville a déposé sa demande d’approbation des plans pour la construction de hangars et d’un tarmac destinés à l’aviation d’affaires au sud des pistes. Le projet prévoit la construction de dix hangars abritant des locaux-ateliers et des bureaux, pour une surface au sol d’environ 18 000 m2 pour l’assistance et la maintenance de jets d’affaires. Parmi les promoteurs, le journal cite Christian Richard, président de Hangar Service à l’origine du projet, Thierry Sprunger, directeur des finances du Comité international olympique, l’horloger Jean-Claude Biver, Vittorio Cornaro, directeur général de la Corner Bank de Lugano, «entre autres».

Le PS pourrait lâcher la conseillère fédérale PBD. Le PS pourrait ne pas soutenir Eveline Widmer- Schlumpf lors de l’élection du Conseil fédéral en décembre. Pour son vice-président Cédric Wermuth, un petit parti n’a pas sa place au sein du gouvernement, a-t-il expliqué, justifiant de raisons arithmétiques. Cédric Wermuth s’exprimait lors d’une journée de parti de l’UDC à Zurich, qui vient de s’achever. Notre article sur cette assemblée. (ATS)

Simonetta Sommaruga défend sa réforme de l’asile. Malgré les critiques de son propre camp, Simonetta Sommaruga affirme sa volonté de «réduire massivement» la procédure d’asile en Suisse. C’est le seul moyen de résoudre le problème de crédibilité que cette procédure connaît pour l’heure auprès de la population, selon la ministre.

«Notre procédure d’asile dure aujourd’hui en moyenne 1400 jours, ce qui est beaucoup trop long», déclare la conseillère fédérale socialiste samedi dans une interview parue dans le Tages-Anzeiger et le Bund (on peut la lire sur le site de ce dernier). Une expertise qu’elle a mandatée se montre «impitoyable», précise-t-elle, ajoutant que la réforme annoncée il y a quelques mois prendra du temps à être mise en oeuvre.

Simonetta Sommaruga ajoute que l’immigration due à la libre circulation des personnes avec l’Union européenne pose aussi problème. Evoquant les peurs de la population, la conseillère fédérale note que les Suisses se sentent non seulement menacés mais carrément évincés de chez eux. La libre circulation a connu un tel succès auprès des Européens que les Suisses en ressentent la concurrence non seulement sur l’emploi mais aussi dans le logement. Il n’était pas facile de prévoir une telle évolution, mais «peut-être que le Conseil fédéral aurait dû anticiper. Nous avons trop longtemps laissé la main à l’économie», affirme la ministre. (ATS)

Le PCS se battra pour son siège. Le Parti chrétien-social (PCS) veut maintenir son siège fribourgeois au Conseil national et en gagner un deuxième. Les délégués du parti se sont fixés ce but électoral lors de leur assemblée samedi à Sion, indique le parti. Le seul siège du PCS est détenu par la Fribourgeoise Marie-Thérèse Weber-Gobet.

Les délégués ont en outre étudié l’initiative populaire «réforme de la fiscalité successorale en faveur de l’AVS». Cette initiative prévoit de taxer les très grands héritages en faveur de l’AVS (voir sa présentation sur le site du Parti évangélique).

Kadhafi en Algérie? «Peu probable». Le passage en Algérie d’un convoi venant de Libye et transportant éventuellement le dirigeant en fuite Mouammar Kadhafi est «peu probable», a déclaré samedi un haut responsable de la région frontalière. Il réagissait à des informations diffusées vendredi par l’agence égyptienne Mena.

La frontière au poste algérien de Debdeb, à la hauteur de la ville libyenne de Ghadamès, est ouverte mais un tel convoi aurait été repéré, a déclaré sous couvert de l’anonymat ce haut responsable d’Ilizi, principale ville algérienne de cette région désertique. (AFP)

Le bilan de l’attentat au Nigeria s’alourdit. L’attentat suicide contre le siège des Nations unies à Abuja a fait dix-neuf morts, selon un nouveau bilan communiqué samedi par les services de secours nigérians. Selon eux, le bâtiment éventré a désormais été entièrement évacué. Lire aussi notre article. (AFP)

Syrie: deux morts samedi matin, la Russie dépêche un émissaire. Deux manifestants ont été tués samedi matin à Damas et à Kafar Nabel, dans le nord-ouest de la Syrie, lors de manifestations qui ont suivi les prières, ont indiqué des militants des droits de l’Homme. A Kafar Sousseh, un quartier de l’ouest de Damas, un manifestant a été tué et 10 autres ont été blessés lorsque les forces de sécurité ont dispersé à coups de gourdin un rassemblement à la sortie de la mosquée al-Rifaï, relate l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Parmi les blessés figurent l’imam de la mosquée, a-t-on précisé de même source. En outre, selon l’OSDH, un manifestant a été tué et cinq autres blessés à Kafar Nabel. Vendredi, au total, onze civils sont morts, selon les militants.

Principal soutien du président Bachar al-Assad, la Russie envoie lundi à Damas un émissaire, vraisemblablement le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov qui s’est déjà entretenu de la situation en Syrie avec l’ambassadeur syrien à Moscou, a indiqué l’ambassadeur de Russie Vitali Tchourkine cité par l’agence Itar-Tass. La Russie a engagé un bras de fer avec les Occidentaux vendredi au Conseil de sécurité de l’ONU, en présentant un projet de résolution sur la Syrie éliminant les sanctions contre Damas prévues dans un projet concurrent des Européens.

De son côté, le ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Akbar Salehi, a estimé que le gouvernement syrien doit répondre aux «revendications légitimes de son peuple» tout en mettant en garde contre un «vide politique» en cas de chute du président Bachar al-Assad. (AFP)

Les pompiers grecs progressent. Des centaines de pompiers, aidés de bombardiers d’eau grecs, français et espagnols, ont réussi samedi à repousser les plus menaçants des feux de forêts qui ont éclaté en Grèce ces derniers jours. Les pompiers ont lutté toute la nuit contre les feux. Ils ont notamment repoussé celui qui menaçait vendredi plusieurs villages du Péloponnèse, qui avaient été évacués vendredi, et leurs habitants ont pu regagner leur domicile samedi.

Le foyer le plus important était toujours en activité dans la région d’Evros, à proximité de la frontière avec la Turquie, où les autorités avaient décrété l’état d’urgence, mais «semble être maîtrisé», a précisé samedi matin le gouverneur de la région, Aris Yiannakidis.

Plus de 10% du territoire grec a été dévasté par des incendies de 1983 à 2003, selon un rapport rendu public le mois dernier par l’Institut grec de recherche agricole. Cette étude établit que le pays connaît une moyenne de 1465 feux de forêt par an. (AFP)

Sabine Fischer ne courra pas le 5000m. Sabine Fischer doit déclarer forfait pour le 5000 m des Championnats du monde à Daegu. La Saint-Galloise s’est tordu un pied à l’entraînement mercredi et ressent toujours des douleurs. Au terme d’une séance test samedi, l’aînée de la sélection suisse (38 ans) a constaté qu’elle ne serait pas en mesure de défendre ses chances lors des séries mardi. (SI)

Cinq candidats à la succession de Naoto Kan. Cinq membres du parti majoritaire au Japon se sont officiellement déclarés samedi candidats pour succéder au premier ministre démissionnaire, Naoto Kan. Il s’agira de devenir le sixième chef de gouvernement en cinq ans dans un pays traumatisé par la catastrophe du 11 mars.

L’élection, qui s’annonce très serrée, se déroulera en deux temps: lundi, les 398 parlementaires du Parti Démocrate du Japon (PDJ) vont désigner un nouveau président, qui sera ensuite élu premier ministre, probablement le lendemain, par le Parlement.

Deux candidats se détachent du lot: l’ancien ministre des Affaires étrangères, Seiji Maehara, 49 ans, le favori des sondages de popularité; et l’actuel ministre de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie, Banri Kaieda, 62 ans, soutenu par la faction la plus importante du PDJ. (AFP)

Coupes imposées dans un texte par la CIA. La CIA a exigé d’un éditeur d’opérer des coupes importantes dans les mémoires d’un ancien agent du FBI qui y critique le rôle de l’agence avant et après les attentats du 11 septembre 2001, a-t-on appris vendredi auprès d’un responsable américain sous couvert d’anonymat.

Dans ce livre qui doit paraître le mois prochain, The Black Banners: The Inside Story of 9/11 and the War Against Al Qaeda («Les bannières noires: le 11 septembre et la guerre contre Al-Qaïda vus de l’intérieur»), Ali Soufan, accuse notamment la CIA d’avoir sapé une occasion d’empêcher les attentats du 11 septembre en omettant de transmettre au FBI des informations que l’agence avait recueillie sur deux des futurs kamikazes du 11 septembre alors basés à San Diego en Californie. Cité par le New York Times (voir l’article ici), l’auteur accuse la CIA d’avoir demandé un nombre important de coupes dans son manuscrit.Un porte-parole de la CIA a rejeté ces allégations avançant que ces demandes avaient été faites pour des questions de sécurité nationale. (AFP)

■ Fulvio Pelli fustige ceux qui veulent «mettre la Suisse sous cloche». Devant les délégués du PLR suisse, réuni en ce moment au Palais de Beaulieu à Lausanne, Fulvio Pelli a préconisé samedi une «cure de fitness» pour la Suisse. Dans la perspective des élections fédérales de cet automne, le président du PLR a estimé que «la planète se trouve peut-être au seuil d’une nouvelle grosse crise. Cela concerne aussi la Suisse».

«Le tourisme baisse et les exportations s’essoufflent. Il faut éviter que nos entreprises soient touchées», juge le président du PLR. Face à la tempête qui se prépare peut-être, il faut maintenir la barre du bateau et rejeter les recettes de la gauche, qui visent à alourdir les charges sociales, estime-t-il.

Le conseiller national tessinois défend vigoureusement les accords bilatéraux: «Ils nous apportent croissance et emplois sans compromettre l’indépendance politique de la Suisse». Et de dénoncer une «certaine droite» isolationniste, qui veut «mettre la Suisse sous cloche»; «Si l’on voulait couler le navire, on ne s’y prendrait pas autrement». (ATS)

Quatre partis en assemblée. Pas moins de quatre partis tiennent leur assemblée samedi. Le PLR se réunit à Lausanne et l’UDC a donné rendez-vous à ses délégués à Zurich. Outre ces deux formations gouvernementales, l’Union démocratique fédérale se rassemble à Olten, et le Parti chrétien-social, à Sion.

A deux mois des élections fédérales, les libéraux-radicaux font de l’emploi le centre de leurs préoccupations. Les délégués du parti vont voter sur deux résolutions: l’une tend à renforcer les PME par des conditions-cadre favorables; la seconde concerne l’énergie et refuse de tourner le dos au nucléaire pour laisser une porte ouverte à la recherche et aux nouvelles technologies.

Les délégués de l’UDC, eux, vont renouveler leur «contrat avec le peuple», un document rappelant le Pacte fédéral de 1291. Le parti répète ainsi le geste symbolique effectué avant les fédérales de 2007. Le texte d’alors prônait le refus de toute adhésion à l’Union européenne, le renvoi des criminels étrangers et une baisse des impôts pour tous. Le contenu du nouveau pacte sera débattu avec le vice-président des socialistes suisses Cédric Wermuth. (ATS)

Bonus à long terme pour Tim Cook. Le nouveau patron d’Apple, Tim Cook, s’est vu offrir vendredi un million de titres de la société, un bonus d’une valeur de plus de 383 millions de dollars sur la base du cours actuel de l’action. La marque à la pomme a rendu public cette prime d’arrivée dans un document déposé auprès du régulateur boursier américain. Ces actions ne lui seront toutefois pas distribuées tout de suite: Tim Cook pourra avoir accès à une première moitié en 2016 et à une seconde moitié en 2021, s’il est toujours employé par Apple. La valeur du bonus dépendra alors du cours de l’action. (AFP)

Une tempête amoindrie. La violente tempête annoncée sur la Suisse vendredi soir n’a pas été aussi forte que prévu. Les spécialistes de MétéoSuisse expliquent par un phénomène naturel imprévisible ce décalage entre les prévisions alarmistes et la réalité.

Peu avant l’arrivée du front froid, de l’air frais provenant du sol a refroidi l’atmosphère, indique Peter Binder, de MétéoSuisse. Cela a eu pour effet de réduire la différence de températures qui aurait dû provoquer de violents orages.

Seul Cressier, sur les bords du lac de Neuchâtel, et dans une moindre mesure Glaris, ont eu droit aux rafales annoncées à près de 100 km/h. Ailleurs, la vitesse du vent a rarement été mesurée à plus de 70 km/h. Sion et Viège avec 76 respectivement 69 km/h ayant connu les valeurs les plus élevées en Suisse romande, a indiqué Meteonews samedi.

Si le passage du front froid sur la Suisse a pas été aussi violent dans son intensité que prévu, le changement de température a lui été brutal. Au Tessin excepté, où les températures sont restées tropicales durant la nuit, le mercure a chuté d’une vingtaine de degrés entre vendredi après-midi et samedi matin. De plus de 30 degrés, on a passé entre 9 et 12.

L’ampleur des précipitations a elle aussi été très diverse, entre 5 et 40 litres par mètre carré. En Suisse romande, c’est la Dôle qui a été le plus arrosé, avec 31,6 l/m2.

L’alerte lancée vendredi par la Confédération et relayée par la radio et la télévision publiques était une première. Ce nouveau système, basé sur une nouvelle échelle, a été introduit en mai dernier. Vendredi soir déjà, Météosuisse a admis que le niveau 3 aurait été plus adapté. (ATS)

Le FMI débloque une dernière tranche pour l’Islande. Le Fonds monétaire international a annoncé vendredi soir avoir débloqué la septième et dernière tranche de son prêt accordé à l’Islande. Le FMI met immédiatement à la disposition des autorités de Reykjavik environ 312 millions d’euros, ce qui porte à près de 1,56 milliard d’euros le montant des sommes prêtées par l’institution via la facilité de caisse accordée à l’Islande en novembre 2008.

Approuvée dans l’urgence au moment du pic de la crise financière, l’aide du FMI, associée à celle d’autres pays européens, a permis à l’Islande d’éviter de sombrer.

En échange de l’aide du Fonds, les autorités islandaises ont dû mettre en place un programme de réformes destinées à assainir les finances publiques du pays, sous le contrôle étroit du FMI, lequel doit prendre fin le 31 août.

Selon une personne au fait des discussions entre l’Islande et le FMI, Reykjavik pourrait vouloir demander une aide supplémentaire au Fonds, du type de celles que le FMI accorde à titre de précaution, sans trop de conditions. (AFP)