DIMANCHE 25 DECEMBRE 2011

■ La mort de Catherine Wahli

La journaliste de télévision Catherine Wahli est décédée samedi soir au CHUV à Lausanne. Elle a succombé à 75 ans des suites d’un cancer. Née Madeleine Wahli en 1936, la Vaudoise avait été hôtesse à l’Exposition nationale de 1964. Elle entre ensuite à la Télévision suisse romande en tant que secrétaire, puis assistante du chef de l’information Alexandre Burger. En 1976, elle crée l’émission «A bon entendeur». Elle dirige et présente cette émission à succès durant plus de dix-sept ans en tandem notamment avec le journaliste Alex Décotte. Elle a notamment mené une enquête sur le scandale de la dioxine à Seveso. Le 1er juin 1993, Catherine Wahli devient rédactrice en chef du Téléjournal. Elle quitte ce poste prématurément au printemps 1996, quelques mois avant le terme de son mandat. Elle avait alors invoqué des «raisons personnelles» pour expliquer sa décision. Les obsèques de la journaliste devraient se dérouler en fin de semaine, a indiqué à l’ATS son époux, le journaliste Antoine Bosshard. (ATS)

■ Un débris de Soyouz provoque une traînée lumineuse dans le ciel

Les débris d’une fusée russe Soyouz sont à l’origine de la traînée lumineuse constatée lors du réveillon de Noël dans une partie du ciel européen. Une boule de lumière, suivie d’une longue traînée, ne ressemblant pas à une étoile filante, a été aperçue en Allemagne, dans le sud de la Belgique et le nord de la France. Le mystère a été levé dimanche grâce à l’observatoire belge qui a lié les événements à la panne d’une fusée russe. Un lanceur Soyouz a en effet décollé mercredi du cosmodrome de Baïkonour, avant de connaître des problèmes. Ironie du sort, le fragment de 50 centimètres de diamètre s’est écrasé sur le toit d’une maison, dans un village de Sibérie, située rue des cosmonautes. (ATS/AFP)

■ Un randonneur victime d’une avalanche en Engadine

Un Grison de 54 ans est mort dans une avalanche en Engadine. Deux femmes qui l’accompagnaient lors d’une randonnée à ski sont indemnes. Le corps du quinquagénaire a été ramené en plaine dimanche. Le trio était parti du col du Julier en direction de la Jenatschhütte. Une coulée de neige a dévalé la pente et enseveli l’homme parti en éclaireur. Les deux femmes ont immédiatement tenté de lui venir en aide, en vain car elles n’ont pu alerter les secours par téléphone portable, en l’absence de réseau. Elles ont creusé la neige et retrouvé leur compagnon de randonnée qui avait déjà perdu la vie. (ATS)

■ Le bilan de l’explosion au Nigéria s’alourdit

Un attentat présumé a fait au moins 28 morts, dimanche de Noël, près d’une église catholique non loin de la capitale du Nigeria, Abuja, indique un prêtre, citant un bilan revu à la hausse que lui ont fourni les services de secours. «Les responsables qui les ont comptées m’ont dit que 28 personnes étaient mortes», a déclaré à l’AFP le père Christopher Bard, précisant que l’explosion avait eu lieu alors que la messe de Noël du matin prenait fin. La secte islamiste Boko Haram a revendiqué l’attentat. Trois autres attentats se sont produits dimanche à Damaturu et Gadaka. Lancé en janvier 2004, le mouvement se réclame des talibans afghans et est soupçonné de liens avec la branche maghrébine d’Al-Qaïda. (AFP)

■ L’appel du pape Benoît XVI en faveur de la Corne de l’Afrique

Benoît XVI a lancé, pour Noël, un nouvel appel à la «solidarité» avec la Corne de l’Afrique Assis dans un fauteuil sur la loggia de la basilique Saint-Pierre à Rome, le pape a prononcé le traditionnel message de Noël «urbi et orbi» devant des dizaines de milliers de fidèles. «Puisse le Seigneur secourir l’humanité blessée par de nombreux conflits qui, aujourd’hui encore, ensanglantent la planète», a-t-il dit. Le pape a «invoqué l’aide divine pour les populations de la Corne de l’Afrique qui souffrent de la famine, souvent aggravée par une situation persistante d’insécurité». Il a évoqué la Syrie. «Puisse le Seigneur faire cesser les violences en Syrie, où beaucoup de sang a déjà été versé», a-t-il dit. (AFP)

■ Explosion meurtrière dans une église au Nigéria

Une explosion a retenti dans une église catholique, près de la capitale du Nigeria, Abuja, ce dimanche de Noël, faisant «des morts» selon les secours, quelques jours après une vague d’attaques meurtrières revendiquées par la secte islamiste Boko Haram. Le chaos règne autour du bâtiment. Des jeunes en colère ont allumé des feux et menacé d’attaquer un commissariat de police des environs. Les policiers ont tiré en l’air pour les disperser et fermé l’accès d’une route majeure. (AFP)

■ Désormais, le PLR soutient la sortie du nucléaire

Le Parti libéral-radical est favorable à l’abandon du nucléaire. Il est d’accord avec l’objectif, mais pas avec la voie choisie par le Conseil fédéral. C’est l’avis exprimé par son président, Fulvio Pelli, dans une interview parue dans le journal «Sonntag». La position du PLR n’est pas nouvelle, répond le Tessinoisi à la question de savoir si le parti est désormais anti-nucléaire. «Le PLR l’avait déjà dit en juin, mais comme les médias ne souhaitaient pas de positions différenciées, le parti n’a pas été entendu», explique-t-il. (ATS)

■ Vladimir Poutine serait toujours soutenu par une majorité

En dépit des manifestations d’opposants à son régime qui ont fait descendre des dizaines de milliers de Russes dans la rue samedi, le premier ministre Vladimir Poutine, candidat à la présidentielle de 2012, a «toujours le soutien de la majorité», assure son porte-parole Dmitri Peskov «Les exigences des manifestants, qui sont une minorité en Russie, sont entendues. Nous les respectons.» Vladimir Poutine a promis une «modernisation» du système politique russe, assouplissant notamment les règles électorales et restaurant l’élection des gouverneurs, nommés par le Kremlin depuis 2004. (AFP)

■ Yémen: treize manifestants tués

Treize manifestants ont été dans l’attaque lancée samedi, à Sanaa, par des forces de sécurité et des partisans armés du président yéménite Ali Abdallah Saleh, selon un nouveau bilan obtenu dimanche de sources médicales. Un précédent bilan faisant état de neuf tués lorsque les forces de sécurité et des hommes armés ont ouvert le feu et usé de gaz lacrymogène et de canons à eau pour empêcher la progression de dizaines de milliers de personnes participant à une marche réclamant le jugement du président Saleh. (AFP)

■ Le message de Noël du pape Benoît XVI

Durant la veillée de Noël, le pape Benoît XVI a invité les hommes à délaisser les «scintillements» de la société de consommation et «l’orgueil» de la raison «libérale», en se laissant séduire par l’humilité et le message de paix de Jésus. Dans la basilique Saint-Pierre à Rome, le pape de 84 ans est entré sur une estrade roulante sur laquelle il a lentement remonté la nef, le visage un peu figé. Il a été aidé à monter les marches de l’autel. Des dizaines de téléphones portables étaient tenus à bout de bras au-dessus de l’assistance pour immortaliser ce moment. (AFP)

■ Triste Noël aux Philippines

Des dizaines de milliers de Philippins ont passé Noël dans des centres d’hébergement, après le passage de la tempête meurtrière «Washi» qui a balayé le sud de l’archipel. «Il n’y a pas de Noël», a déclaré Vicente Emano, maire de Cagayan de Oro, une ville côtière d’un million d’habitants. Les intempéries ont fait 1100 morts et 1079 disparus, selon le dernier bilan provisoire. Environ 330’000 personnes ont été déplacées et plus de 69’000 autres accueillies dans des écoles ou des gymnases surpeuplés, bien souvent sans nourriture, eau potable ni sanitaires. Les Philippines sont touchées chaque année par une vingtaine de tempêtes tropicales ou de typhons. (AFP)

■ Corée du Nord: l’influence du beau-frère de Kim Jong-il

Des images de la télévision d’Etat nord- coréenne, diffusées dimanche, semblent indiquer l’influence croissante à la tête de l’Etat du beau-frère du défunt Kim Jong-il. Vêtu d’un uniforme de général, Jang Song-thaek apparaît au premier rang des officiers accompagnant Kim Jong-un, le fils de l’ancien dirigeant. Jang Song-thaek a épousé en 1972 la fille du fondateur de la Corée du Nord, Kim Il-sung, intégrant ainsi la famille au pouvoir, seule dynastie communiste au monde. (AFP)

SAMEDI 24 DECEMBRE 2011

■ Mikhaïl Gorbatchev appelle Vladimir Poutine à s’en aller

«L’homme fort de Russie, Vladimir Poutine, doit quitter le pouvoir face à la contestation sans précédent contre son régime», a déclaré samedi soir l’ex-président soviétique Mikhaïl Gorbatchev. «Je conseillerais à Vladimir Vladimirovitch (Poutine) de partir maintenant», a ajouté le père de la perestroïka sur les ondes de la radio Echo de Moscou. (AFP)

■ Damas: la foule aux obsèques des victimes des attentats de vendredi

Des milliers de personnes ont participé samedi à la mosquée des Omeyyades aux funérailles des 44 personnes tuées la veille dans des attentats suicides à Damas. Dans le même temps, une rencontre a eu lieu entre une délégation conduite par Samir Seif al-Yazal, adjoint du secrétaire général de la Ligue arabe, et le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid Mouallem. «La réunion a été positive», estime le porte-parole du ministère syrien. (AFP)

■ Des manifestations anti-Poutine dans vingt villes russes

Il n’y a pas qu’à Moscou que des dizaines de milliers de personnes ont manifesté contre le régime de Vladimir Poutine. Les journalistes de l’AFP ont ainsi dénombré quelque 4000 opposants dans la rue à Saint-Pétersbourg, deuxième ville russe. «Poutine, fiche le camp!» ou «KGB dehors», clamaient leurs affiches, faisant référence au passé de Vladimir Poutine. Jusqu’à 2000 opposants ont manifesté à Novossibirsk, en Sibérie, par -15°C avec pour slogan «Ne laissons pas Poutine revenir au Kremlin». L’opposition a encore mobilisé entre 1 000 et 2 000 personnes à Tcheliabinsk (Oural), Samara (Volga), Tomsk (Sibérie) et Krasnodar (sud). (AFP)

■ La police yéménite tire sur des opposants au régime

Les forces yéménites ont tiré, samedi à Sanaa, sur des participants à une marche hostile au président Ali Abdallah Saleh, qui tentaient d’avancer en direction d’une place jouxtant le palais présidentiel. Les heurts ont fait sept morts parmi les manifestants. Des dizaines de milliers de protestataires, arrivés en milieu d’après-midi à Sanaa après avoir parcouru à pied quelque 270 km depuis leur départ mardi de Taëz, pour réclamer le jugement de Ali Saleh, étaient bloqués dans un quartier du sud de la capitale. (AFP)

■ Russie: «risque de révolution», avertit un ancien ministre

Devant les quelque 120 000 opposants au régime de Vladimir Poutine manifestant à Moutier (la police n’en annonce que 29 000), l’ex-ministre russe des Finances, Alexeï Koudrine, a estimé que la Russie risquait une «révolution» s’il n’y avait pas de «dialogue» entre le pouvoir et ses détracteurs. «Il faut une plateforme de dialogue sinon ce sera la révolution; sinon nous perdons la chance qui est devant nous pour un changement pacifique» en Russie, a affirmé celui que Vladimir Poutine décrit comme «un ami». (AFP)

■ Attentats en Syrie: le porte-parole des Frères musulmans dément

Zouhair Salem, porte-parole des Frères musulmans, a démenti à l’AFP toute responsabilité de sa confrérie dans les attentats suicides de vendredi, accusant le régime d’avoir «fabriqué de toutes pièces» un communiqué les revendiquant au nom des Frères. Il réagissant à un communiqué mis en ligne sur un site se présentant comme étant celui des Frères en Syrie et qui a revendiqué les attentats ayant fait la veille à Damas 44 morts et plus de 150 blessés. (AFP)

■ Syrie: les Frères musulmans revendiquent

Les Frères musulmans syriens ont revendiqué, sur leur site internet, les deux attentats suicides perpétrés vendredi à Damas, qui ont tué 44 personnes et fait plus de 150 blessés. «L’une de nos brigades jihadistes du parti sunnite victorieux a réussi à frapper un bâtiment de la direction de la sûreté de l’Etat à Kafar Soussé, au coeur de la capitale […], à travers une opération réussie menée par quatre de nos kamikazes faisant plusieurs morts et blessés dans les rangs des gangs du (président Bachar al-) Assad», lit-on dans le communiqué. (AFP)

■ 10 000 manifestants à Moscou ce matin

Plus de 10.000 personnes sont rassemblées ce matin au centre de Moscou, à 10 heures GMT, heure officielle du début d’une manifestation de l’opposition russe. Le constat émane d’un journaliste de l’AFP. Les manifestants brandissaient notamment des pancartes dénonçant les fraudes au cours des élections législatives remportées par le parti au pouvoir le 4 décembre, un scrutin qui a déclenché un mouvement de contestation sans précédent en Russie depuis l’arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine en 2000. (AFP)

■ Les agents de sûreté poursuivent la grève dans les aéroports français

Les agents de sûreté, en grève depuis le 16 décembre dans les aéroports français, ont décidé ce matin la poursuite de leur mouvement lors d’un vote en assemblée générale, à l’aéroport de Roissy. Présente sur place, une journaliste de l’AFP constate qu’une grande majorité des quelque 200 grévistes présents ont voté pour. La grève n’a plus grand impact sur le trafic aérien après le déploiement de policiers pour assurer le travail des grévistes. La même journaliste relève que la situation est normale ce matin à l’aéroport parisien de Roissy-Charles-de-Gaulle. (AFP)

■ Le footballeur Lionel Messi, champion des champions 2011

La star argentine du FC Barcelone, Lionel Messi, a été élu «champion des champions 2011» par le journal «L’Equipe» dans son édition de samedi, devant le joueur de tennis serbe, Novak Djokovic, numéro 1 mondial, et le champion du monde allemand de Formule 1, Sebastian Vettel. «Le footballeur argentin a tout gagné cette année avec Barcelone, alignant les buts et les matches somptueux avec une aisance déconcertante», écrit le quotidien sportif. Le double «Ballon d’or» de 24 ans, encore en lice pour un troisième sacre (le palmarès sera dévoilé le 9 janvier), obtient pour la première fois cette distinction, succédant au joueur de tennis espagnol Rafael Nadal. (SI)

■ Vaste amnistie annoncée à Cuba

Le président cubain Raul Castro a annoncé cette nuit une amnistie sans précédent de près de 3000 prisonniers, dont 86 étrangers. Il a réaffirmé sa volonté de promouvoir, «lentement», une réforme de la loi migratoire, allégeant les restrictions de voyage imposées aux Cubains depuis un demi-siècle. L’amnistie ne concerne toutefois pas l’Américain Alan Gross, dont la condamnation en mars à quinze ans de prison constitue un obstacle majeur à l’amélioration des relations entre les Etats-Unis et Cuba. (AFP)

■ L’ONU condamne les attentats en Syrie

Les quinze membres du Conseil de sécurité de l’ONU ont condamné cette nuit les attentats perpétrés à Damas qui ont tué 44 personnes, attribués par les autorités syriennes à Al-Qaïda. Mais ils n’arrivaient toujours pas à se mettre d’accord sur un projet de résolution présenté par la Russie et critiqué par les Occidentaux. Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, s’est dit «très inquiet» de l’escalade de la violence dans le pays. Il appelle le régime du président Bachar al-Assad à appliquer «complètement» le plan de sortie de crise de la Ligue arabe. (agences)

■ Manifestations contre les fraudes électorales annoncées en Russie

L’opposition russe espère rassembler aujourd’hui à Moscou des dizaines de milliers de personnes, comme il y a deux semaines, pour dénoncer les fraudes aux élections législatives. Quelque 40 000 personnes ont répondu présent sur Facebook, mais certains des organisateurs – partis politiques, associations, ONG et célébrités des arts et des médias – rêvent de faire venir beaucoup plus de manifestants. «Il est très important de réaffirmer notre dignité retrouvée», ont écrit dans une lettre ouverte plus de 150 acteurs, réalisateurs et journalistes qui vont participer à la manifestation. (AFP)

■ France Télécom vend sa filiale Orange suisse

France Télécom cède sa filiale Orange suisse, après un accord avec le fonds Apax Partners, pour 1,6 milliard d’euros. Cette mesure doit encore être validée par le conseil d’administration du groupe français et par les autorités suisses. Le géant français des télécommunications avait indiqué avoir reçu cinq offres de reprise. France Télécom a décidé de sortir du marché suisse où il ne vient qu’en troisième position avec 17%, derrière Swisscom et Sunrise. (ATS)

■ Arrestation exigée du créateur des implants mammaires PIP

L’organisation policière internationale Interpol a émis une «notice rouge» pour demander à ses pays membres l’arrestation de Jean-Claude Mas, fondateur de la société de fabrication d’implants mammaires PIP. Une photo montre l’homme de 72 ans avec une barbe grise. Le gouvernement français a recommandé, vendredi, «à titre préventif et sans caractère d’urgence», le retrait des prothèses mammaires de marque PIP pour les 30 000 femmes qui les portent, même s’il n’a pas été prouvé à ce jour un risque accru de cancer. Une telle recommandation n’a pas été faite en suisse, où 280 femmes sont concernées. (AFP)

■ Hockey sur glace: Fribourg Gottéron et Lausanne à la noce

Fribourg Gottéron a remporté le duel au sommet du championnat de Ligue nationale A face à Kloten, vendredi soir, 4 à 3 après prolongation et après avoir été mené 3 à 1, grâce à des doublés de Sprunger et de Rosa. Les Fribourgeois restent dans la roue du leader Zoug, vainqueur 5 à 3 à Lugano. Moins de réussite pour Genève-Servette, battu chez lui 4 à 3 par Zurich après les tirs au but. Défaite rageante pour des Genevois qui menaient 3 à 2 à deux minutes du terme et bénéficiaient d’une supériorité numérique à 5 contre 3. C’est à l’inverse Zurich qui a égalisé dans cette situation! Servette est toujours 9e du classement, à quatre points du 8e Bienne.

En Ligue B, le leader Lausanne s’est promené à Olten, vainqueur 4-0. La Chaux-de-Fonds a obtenu un succès de prestige, 2 à 1 à Langenthal. Soirée noire pour Sierre, battu 3 à 1 par Thurgovie dans le duel des mal-classés, et pour Ajoie, défait 6 à 2 face à Grasshopper.