Cinq jours après le séisme qui a frappé Haïti, l’aide suisse commence à parvenir aux victimes. Une équipe médicale d’une dizaine de personnes opère à partir de l’hôpital universitaire de Port-au-Prince. Au total, 160 des quelque 200 Suisses recherchés ont pu être contactés. Trois sont blessés.

Un deuxième avion lundi

Quelque 30 tonnes de matériel pour 10 à 15 000 personnes acheminées par la route de Saint-Domingue vers Port-au-Prince ont commencé à être distribuées, a indiqué dimanche Toni Frisch, chef adjoint de la Direction du développement et de la coopération (DDC), lors d’une conférence de presse à Berne.

Il s’agit notamment de kits de secours, de matériel médical et médicaments, d’abris, de moustiquaires et de générateurs. Un deuxième avion doit quitter la Suisse lundi avec 35 tonnes supplémentaires.

Au total, 45 personnes sont désormais actives dans la zone de crise, dont 31 sont à Port-au-Prince. Elles seront une cinquantaine la semaine prochaine.

«Combler les failles»

«Nous avons pu établir le contact avec nos partenaires sur place, dont l’ONU», a précisé Toni Frisch. «L’ONU examine actuellement la possibilité d’établir des camps pour les personnes sans abris, pour lesquelles nous pourrions mettre des spécialistes à disposition», a-t-il ajouté.

«Nous cherchons avant tout à combler les failles et à boucher les trous» plutôt qu’à mener une activité distincte, a-t-il souligné.

Un second hélicoptère, d’une capacité de 12 places, sera mis à disposition de l’ONU d’ici à mercredi. Plus grand que le premier, il pourra notamment servir au transport des blessés. L’hélicoptère a permis de survoler ce week-end la région au sud-ouest de Port-au-Prince, où la coopération suisse est active de longue date. Cette zone a encore reçu peu d’aide et les destructions y atteignent 50 à 80% des bâtiments, contre 20% à Port-au-Prince.

Le budget de l’aide d’urgence se monte actuellement à 4,5 millions de francs, y compris la contribution à l’ONU et à la Croix-Rouge. Ce budget va certainement encore augmenter, a précisé M. Frisch, et il n’inclut pas l’aide à la reconstruction.