Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Fêtes de l'Aïd à Brooklyn, New York. Juillet 2015. 
© JEWEL SAMAD

Lu ailleurs

L’Aïd-el-Kébir pourrait tomber le 11 septembre: les musulmans américains s’inquiètent

Selon le jour où le nouveau croissant de lune sera visible, il se pourrait que la «fête du sacrifice», une importante fête musulmane, tombe le jour anniversaire de l’attentat contre le World Trade Center. Une coïncidence possible qui inquiète, raconte le «New York Times»

«Des gens vont en profiter pour dire – regardez, les musulmans font la fête pour célébrer le 11-Septembre». L’imam de Long Island rencontré par le New York Times a vite compris comment la coïncidence possible entre la commémoration des attentats et les festivités musulmanes pouvait donner lieu à l’incompréhension. De quoi provoquer l’inquiétude chez les musulmans américains, alors que le débat politique s’est enflammé et que le nombre d’actes violents contre les musulmans est en hausse – un imam et son assistant ont été tués dans le quartier de Queens ce mois-ci. Et les musulmans se souviennent aussi combien la police avait ciblé leur communauté après les attentats.

Tout dépendra du jour où le premier croissant de lune sera visible, le 1er ou le 2 septembre – la fête intervient 10 jours plus tard. L’Aïd-el-Adha, ou Aïd-el-Kébir, commémore le sacrifice qu’Abraham était prêt à faire de son fils pour montrer sa soumission à Dieu. «Cela peut aussi être un jour pour commémorer le sacrifice de ceux qui ont été tués le 11 septembre 2001, selon un autre responsable islamique de New York. «Nous avons été touchés comme tout le monde, nous commémorons ce jour pas parce que nous sommes musulmans, mais parce que nous sommes Américains.»

De nombreux officiels musulmans ont pris contact avec les autorités pour mettre en place des mesures de sécurité, raconte toujours le «New York Times». Certaines mosquées ont renoncé à organiser des services à l’extérieur pour éviter les rassemblements dans l’espace public. Pour cet imam d’un centre musulman albanais de Long Island qui s’est fait attaquer dans sa mosquée en juin, «il y a beaucoup de haine, et aussi beaucoup d’ignorance». A Dearborn dans le Michigan, qui abrite l’une des plus importantes communautés d’Arabo-Américains, l’imam du Centre américain des musulmans invite les musulmans à célébrer leur fête comme à l’habitude: «Il faut être attentif mais pas au point de paralyser notre communauté. Dans le Queens cependant, la mosquée jamaïcaine prévoit toujours de célébrer une prière à l’extérieur; l’événement attire d’habitude 20 000 personnes, c’est même une des plus importantes réunions publiques de New York. Les non-musulmans sont invités ainsi que des leaders religieux: «Si certains essaient de construire des murs, nous, nous construisons des ponts.»

Lire l’article original: Muslim Holy Day on Sept. 11? Coincidence Stirs Fears sur le site du «New York Times».

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a