Les neuf tours de la centrale électrique de Jänschwalde et l’immense halo de fumée blanche qui s’en échappe sont visibles à des kilomètres à la ronde. Non loin de là, plus discrète de prime abord mais tout aussi impressionnante, une immense mine à ciel ouvert écorche le paysage. De cette plaie béante de 2800 hectares, devenue frontière entre deux quartiers de Jänschwalde, 7,4 millions de tonnes de lignite ont été extraites l’an dernier. Dans moins de deux ans toutefois, en 2023, la mine se taira définitivement. En 2028, ce sera au tour de la centrale à charbon voisine, troisième plus grande d’Allemagne, de cesser sa production d’électricité.