Le coup est dur pour Robert Habeck. Le ministre allemand de l’Energie a confirmé dimanche 19 juin vouloir relancer certaines centrales à charbon mises en réserve, afin de répondre à la récente baisse des livraisons de gaz russe. La priorité du ministre est de réduire au minimum la quantité de gaz utilisé pour produire de l’électricité – 15% l’an dernier – afin de le stocker et d’assurer l’approvisionnement des entreprises et des consommateurs l’hiver prochain. Dans l’intervalle, lignite et houille devraient prendre le relais dans un pays qui a annoncé la sortie du charbon «idéalement pour 2030».