L’essentiel

En 72 heures, la Suisse compte 2019 nouveaux cas.

La ville de Wuhan qui n'avait plus déclaré de cas locaux depuis mai 2020 en a comptabilisé sept ce lundi. 

Des milliers de personnes hostiles aux restrictions sanitaires ont bravé dimanche l’interdiction de manifester et se sont rassemblées dans les rues de Berlin.

La Tunisie a reçu dimanche 1,5 million de doses de vaccins fournis par l’Italie.

Retrouvez  notre suivi de la journée de dimanche


■ L'Allemagne proposera un rappel vaccinal à partir de septembre

L'Allemagne va proposer dès le 1er septembre l'administration d'une dose de rappel de vaccin contre le Covid-19 aux populations âgées et vulnérables, ainsi qu'aux personnes qui n'ont pas reçu de vaccin à ARN messager, a décidé lundi le ministère de la Santé.

«Les vaccinations de rappel seront réalisées avec l'un des deux vaccins à ARN messager (Pfizer ou Moderna, ndlr)», indique le ministère selon lequel cette décision est «dans l'intérêt des soins de santé préventifs» et tient compte de préoccupations concernant «la réponse immunitaire réduite ou en déclin rapide» chez les personnes vulnérables.


■ Lancement d'un pass sanitaire spécial pour les expatriés français vaccinés à l'étranger

Le gouvernement français met en place à compter de lundi un pass sanitaire spécial afin que les expatriés français vivant hors de l'Union européenne et vaccinés à l'étranger «avec des vaccins reconnus par l'Agence européenne des médicaments» puissent rentrer en France et dans l'UE.

«Dès aujourd'hui lundi 2 août à 14h, nos compatriotes peuvent déposer leurs demandes. Pour recevoir un QR code, il suffit d'envoyer par courrier électronique, une preuve de vaccination, avec une pièce d'identité et une preuve de résidence à l'étranger», a précisé le secrétaire d'Etat chargé du Tourisme et des Français de l'étranger Jean-Baptiste Lemoyne.


■ Le covid de retour dans la ville de Wuhan

Wuhan, la grande métropole du centre qui avait été fin 2019 le premier endroit au monde à rapporter des cas de Covid et à imposer un strict confinement à ses habitants, a signalé lundi sept cas positifs.

Wuhan n’avait pas fait état de contaminations dites locales au Covid-19 depuis mai 2020. La ville avait cependant déjà signalé des cas chez des personnes rentrant de l’étranger. Début juillet, une cinquantaine de passagers chinois rapatriés d’Afghanistan avaient ainsi été testés positifs à leur arrivée à Wuhan.

En dépit de la vaccination, des centaines de milliers d’habitants étaient confinés lundi en Chine, principalement à Nankin et dans un quartier du nord de Pékin. Dans le centre du pays, la ville de Zhuzhou, a ordonné à ses 1,2 million d’habitants de rester chez eux pendant trois jours, le temps de dépister la population, selon un communiqué officiel.


■ Nouveau record de contaminations quotidiennes en Iran

L’Iran a enregistré lundi un nouveau record d’infections en 24h au Covid-19 avec plus de 37 000 cas, sur fond d’accélération de l’épidémie dans le pays, qui a aussi enregistré son plus grand nombre de décès quotidiens depuis trois mois.

Au cours des dernières 24 heures, le ministère iranien de la Santé a recensé 37 189 nouveaux cas de coronavirus, portant le nombre total de contaminations à 3 940 708. Le ministère a également enregistré sur la même période 411 décès liés au coronavirus, portant le nombre total des morts à 91 407. C’est le nombre de décès quotidiens le plus important recensé depuis le 28 avril.

De l’aveu même des autorités sanitaires nationales, les chiffres officiels sur l’épidémie sont largement sous-évalués. Depuis moins d’une semaine, le pays a par ailleurs franchi pour la première fois la barre des 30 000 cas liés au variant Delta, plus contagieux.


■ La Libye reçoit 2 millions de doses du vaccin Sinopharm

La Libye, qui fait face à une recrudescence des cas de Covid-19, a reçu lundi deux millions de doses de vaccin du laboratoire chinois Sinopharm, a annoncé le Premier ministre libyen Abdelhamid Dbeibah, tout en appelant la population à se faire vacciner.

Il s’agit de la plus importante livraison de vaccins à ce jour dans le pays d’Afrique du nord. Le chef du gouvernement de transition a également annoncé l’arrivée «dans les prochaines semaines» de 1,5 million d’autres doses, sans en préciser l’origine.

Depuis le début de la pandémie, la Libye -qui compte quelque sept millions d’habitants et où les infrastructures sanitaires ont été fragilisées par une décennie de conflits –, a officiellement recensé 256 328 contaminations, dont 3 579 décès.

Mardi, un couvre-feu nocturne de deux semaines est entré en vigueur dans le centre et l’ouest du pays, mais pas dans l’Est, région qui demeure contrôlée de facto par le maréchal Khalifa Haftar, malgré l’installation en début d’année d’un gouvernement d’unité après des années de divisions et de lutte de pouvoir.


■ Des influenceurs pour accélérer la vaccination aux Etats-Unis

Pour convaincre les plus jeunes de se faire vacciner, la Maison-Blanche s’est tournée vers des influenceurs rapporte le New York Times. Les autorités américaines se sont notamment tournées vers une cinquantaine de streameurs de la plateforme Twitch, de stars de Youtube, ou encore d’influenceurs venus de Tik Tok comme Ellie Zeiler. La jeune femme de 17 ans compte plus de 10 millions d’abonnés sur le réseau social. Près de la moitié des 18-39 ans et plus de deux tiers des plus de 50 ans sont doublement vaccinés aux Etats-Unis, tandis que 58% des 12 -17 ans n'ont reçu encore aucune dose.


■ 2019 nouveaux cas en trois jours

La Suisse compte lundi 2019 cas supplémentaires de coronavirus en 72 heures, selon les chiffres de l’Office fédéral de la santé publique.

  • On déplore trois décès supplémentaires;
  • 24 malades ont été hospitalisés.
  • Durant les dernières 72 heures, les résultats de 63 142 tests ont été transmis: le taux de positivité s’élève à 3,20%;
  • Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d’infections est de 9945, soit 115,04 nouvelles infections pour 100 000 habitants;
  • Le taux de reproduction, qui a un délai d’une dizaine de jours, est lui de 1,07;
  • Les patients Covid-19 occupent 4,70% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d’occupation est de 67,60%.

■ La souche Delta se propage en Chine

La Chine avait quasiment éradiqué la maladie sur son sol depuis le printemps 2020 et la vie y est largement revenue à la normale, malgré la persistance de quelques foyers de contamination sporadiques et jusque-là très localisés. Mais depuis la découverte le mois dernier à Nankin (est) de nouveaux cas de Covid-19, ce foyer s’est rapidement étendu.

La Chine a ainsi fait état lundi de 55 nouveaux cas. Au niveau national, au moins 300 infections, dues au contagieux variant Delta, sont liées à ce foyer. Ce regain de contamination reste certes encore très limité par rapport aux chiffres enregistrés dans d’autres pays. Mais ce foyer est en termes d’étendue géographique le plus important de ces derniers mois en Chine: plus d’une douzaine de provinces sont désormais touchées ainsi que Pékin, la capitale, qui a appelé dimanche ses habitants à ne pas quitter la ville sauf raison impérieuse.


■ Le prix des vaccins Pfizer et Moderna augmente avec les variants

Les entreprises pharmaceutiques Pfizer et Moderna vont augmenter le prix de leur vaccin anti-Covid livré à l’UE parce qu’elles l’ont adapté aux variants, a déclaré lundi le secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes, confirmant une information du Financial Times.

«Il faut regarder tout cela de manière rationnelle, ne pas se faire avoir évidemment mais avoir des contrats plus exigeants, avec des produits adaptés aux variants probablement oui, pas seulement pour l’Union européenne, pour tous les acheteurs ce sera un peu plus cher», a relevé Clément Beaune sur Radio France Internationale (RFI), sans préciser le montant de la hausse.

Le vaccin Pfizer va passer de 15,50 euros à 19,50 euros et celui de Moderna de 19 euros à 21,50 euros, a révélé dimanche le quotidien britannique Financial Times qui a consulté le contrat conclu avec l’UE. Cette hausse intervient alors que l’inquiétude sur la flambée du variant Delta monte et que des études ont prouvé que les vaccins de Moderna et Pfizer/BioNTech devraient rester efficaces face à ce variant.


■ Une société israélienne travaille sur un vaccin par voie orale

Imaginez un vaccin sous forme de pilule: pas besoin de piqûre ou de personnel médical et une livraison potentielle à domicile. C’est ce que tente de faire la société pharmaceutique israélienne Oramed. Elle doit lancer son premier essai clinique au «début août» via sa filiale Oravax, dit à l’AFP son patron Nadav Kidron. Avec seulement 15% de la population mondiale entièrement vaccinée, la lutte contre la pandémie est loin d’être terminée.

Les vaccins pris par voie orale sont particulièrement intéressants pour les pays en développement, parce qu’ils allègent la logistique des campagnes de vaccination, selon M. Kidron. Mais ils pourraient aussi donner une impulsion à l’immunisation dans les pays riches, où la crainte des piqûres est un facteur, passant souvent inaperçu, de l’hésitation à se faire vacciner.

Selon un récent sondage, près de 19 millions d’Américains qui ne veulent pas se faire vacciner accepteraient de le faire sous forme de comprimé si l’option existait. «Pour que le vaccin marche vraiment bien, il faut que le plus de gens possible le prennent», dit M. Kidron. Parmi les autres avantages: moins de déchets plastiques et potentiellement moins d’effets secondaires.


■ Une troisième dose dès septembre au Royaume-Uni

Dès septembre, 32 millions de résidents du Royaume-Uni pourront bénéficier d’une troisième dose d’un vaccin contre le coronavirus, rapporte le quotidien national The Telegraph. A ce jour, le schéma vaccinal complet outre-Manche porte sur deux doses d’un vaccin contre le Covid-19.

Mais en raison de la propagation du variant Delta du virus, plus contagieux, et la diminution escomptée de l’efficacité du vaccin dans le temps, une troisième dose est envisagée. Les Britanniques pourraient dès le 6 septembre prochain déjà prétendre à une nouvelle injection. Selon The Telegraph, 2,5 millions de nouvelles doses seraient alors administrées par semaine. En , il est question de proposer dès le 1er septembre l’administration d’une dose de rappel de vaccin aux personnes âgées et vulnérables, selon un projet du ministère de la santé.