L’essentiel

  • L’Allemagne devrait livrer à l’Ukraine des chars Leopard, réclamés par Kiev, ont indiqué mardi soir deux médias allemands.
  • Le président finlandais, en visite surprise à Kiev mardi, suggère d’utiliser les importantes capacités de son pays pour entraîner des soldats ukrainiens sur le char de combat Leopard 2.
  • Plusieurs hauts responsables ukrainiens ont annoncé leur démission, dans la foulée d’une affaire de corruption présumée autour des approvisionnements de l’armée.
  • La Pologne a prévenu lundi qu’elle était prête à se passer de l’aval de Berlin pour livrer des chars Leopard à l’Ukraine.

Deux Britanniques tués en Ukraine lors d’une «évacuation humanitaire» de Soledar

Par

Deux Britanniques partis comme volontaires en Ukraine ont été tués alors qu’ils tentaient une «évacuation sanitaire» de la ville de Soledar, théâtre d’intenses affrontements entre forces russes et ukrainiennes, a annoncé la famille de l’un d’eux mardi.

«C’est avec une grande tristesse que nous annonçons que notre bien-aimé Chrissy a été tué au côté de son collègue Andrew Bagshaw alors qu’ils tentaient une évacuation humanitaire de Soledar, à l’est de l’Ukraine», a indiqué la famille de Christopher Parry dans une déclaration transmise par le ministère britannique des Affaires étrangères.

«Il n’avait pas pu s’empêcher de se rendre en Ukraine en mars au moment le plus sombre au début de l’invasion russe pour aider ceux qui en avaient le plus besoin, sauvant plus de 400 vies et de nombreux animaux abandonnés» a-t-elle ajouté.

Christopher Parry, 28 ans, et Andrew Bagshaw, 48 ans et résidant avant la guerre en Nouvelle-Zélande selon des médias de ce pays, étaient portés disparus depuis plusieurs semaines, et le chef du groupe Wagner, Evguéni Prigojine, avait indiqué le 11 janvier que ses combattants avaient trouvé à Soledar le corps de l’un d’entre eux.

Selon plusieurs médias, l’Allemagne va livrer des chars Leopard 2 à l’Ukraine

Par

L’Allemagne va livrer à l’Ukraine des chars Leopard 2, réclamés par Kiev, ont indiqué mardi soir deux médias allemands. Les Etats-Unis pourraient de leur côté accepter de livrer des chars Abrams, affirme de son côté le Wall Street Journal.

Le chancelier Olaf Scholz devrait donner son feu vert, probablement mercredi, à l’envoi de chars allemand Leopard 2 de type 2A6, affirme le Spiegel sur son site internet, sans citer de source. Il s’agit d'«au moins une compagnie», soit une dizaine de chars lourds au moins, ajoute ce média.

La chaîne d’information NTV, qui cite des sources proches du gouvernement, indique elle aussi que le chancelier allemand, sous pression depuis plusieurs semaines pour donner son accord, s’apprête à l’annoncer.

Interrogé par l’AFP, l’entourage du chancelier social-démocrate n’a pas souhaité faire de commentaire mardi soir.

Le dirigeant allemand, qui doit s’exprimer mercredi à 13h00 devant le Bundestag, la chambre basse du parlement allemand, donnerait aussi son accord aux pays, dont la Pologne, qui souhaitent livrer des chars Leopard 2 à Kiev, selon ces médias.

Les athlètes russes ne doivent pas pouvoir participer aux JO-2024 à Paris, estime Volodymyr Zelensky

Par

Les athlètes russes ne doivent pas pouvoir participer aux Jeux olympiques de Paris en 2024, a demandé mardi le président ukrainien Volodymyr Zelensky à son homologue français Emmanuel Macron, alors que la Russie a envahi l’Ukraine depuis onze mois.

«J’ai particulièrement insisté sur le fait que les athlètes russes ne doivent pas avoir leur place aux JO de Paris», a déclaré sur Telegram Volodymyr Zelensky à l’issue d’un entretien téléphonique avec le chef de l’Etat français.

Selon «Der Spiegel», l’Allemagne va fournir des chars Leopard à l’Ukraine

Par

L’Allemagne a décidé de livrer des chars Leopard 2 à l’Ukraine, affirme le journal allemand Der Spiegel en citant des sources non identifiées. Selon ces sources, Berlin a également autorisé des pays alliés à fournir ces chars de combat de fabrication allemande à Kiev. Cette décision concernerait au moins un escadron de Leopard 2 A6, soit une douzaine de chars, précise Der Spiegel.

Les Russes font état de 25 morts au total dans la région de Belgorod

Par

Vingt-cinq personnes ont été tuées et près de 100 autres blessées dans des frappes ukrainiennes sur la région frontalière russe de Belgorod depuis le début de l’intervention militaire de Moscou en Ukraine, a annoncé son gouverneur.

«L’Ukraine, l’ennemi, bombarde des villages pacifiques», a déclaré Viatcheslav Gladkov au président Vladimir Poutine, lors d’un entretien diffusé à la télévision publique russe. C’est la première fois en onze mois qu’un bilan de victimes pour une région est donné officiellement par les autorités russes.

La commission de sécurité du Conseil national favorable à la réexportation de matériel vers l’Ukraine

Par

La réexportation de matériel de guerre doit être autorisée dans certains cas, notamment pour l'Ukraine. La commission de politique de sécurité du Conseil national a adopté par 14 voix contre 11 une motion et une initiative parlementaire de commission en ce sens.

Selon la commission, les déclarations de non-réexportation doivent pouvoir être abrogées en cas de violation de l’interdiction internationale du recours à la force, et spécifiquement dans le cas de la guerre russo-ukrainienne, indiquent les services du parlement.

La majorité de la commission estime que la Suisse doit apporter sa contribution à la sécurité européenne, ce qui passe par une aide plus importante à l'Ukraine. Elle est également d’avis que les modifications proposées respectent le droit de la neutralité puisqu’elles ne permettront pas l'exportation directe de matériel de guerre dans des zones de conflit, mais concernent uniquement les déclarations de non-réexportation signées par les pays acheteurs de matériel de guerre suisse.

La Finlande propose d’entraîner l’armée ukrainienne avec ses chars

Par

Le président finlandais, en visite surprise à Kiev, suggère d’utiliser les importantes capacités de son pays pour entraîner des soldats ukrainiens sur le char de combat Leopard 2, réclamé avec insistance par l’Ukraine à plusieurs pays européens dont l’Allemagne.

Dans le cadre de la discussion en cours en Europe sur l’hypothèse d’envoyer des chars de plusieurs pays, «il y a plusieurs possibilités sur le rôle de la Finlande», a déclaré le président Sauli Niinistö lors d’une conférence de presse son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky, en promettant qu’Helsinki serait «constructif».

«Nous avons parlé de créer une plateforme séparée pour renforcer l’Ukraine en blindés, notamment des chars. Je suis très heureux que la Finlande y prenne sa place appropriée», a affirmé le chef d’Etat ukrainien.

Saisie d’une demande officielle polonaise, l’Allemagne a entrouvert mardi la voie à une autorisation pour les alliés de livrer des chars lourds Leopard à l’Ukraine pour l’aider à repousser l’invasion russe. Le président de la Finlande, dont l’armée est équipée de plus de 200 chars Leopard 2, a évoqué une possible contribution, en insistant sur un rôle de formation côté finlandais. «Je veux souligner notre entraînement car la Finlande est un des rares pays à toujours avoir la conscription», a-t-il souligné.

Un Tanzanien recruté par Wagner tué en Ukraine en octobre, selon son pays

Par

Un citoyen tanzanien recruté dans une prison russe par le groupe paramilitaire Wagner a été tué dans des combats en Ukraine en octobre, a déclaré la ministre tanzanienne des Affaires étrangères. Nemes Tarimo qui suivait depuis 2020 des études en Russie avait été arrêté en mars 2022 et purgeait une peine de sept ans de prison, pour des raisons qui n’ont pas été dévoilées.

«Nous avons reçu des informations du gouvernement russe selon lesquelles, lorsque Tarimo était en prison, il a eu la possibilité de rejoindre le groupe Wagner contre la promesse de recevoir de l’argent et d’être libéré après la guerre», a déclaré mardi à la presse la ministre, Stergomena Tax. «Tarimo a accepté et il a été emmené en Ukraine où il a été tué le 24 octobre», a-t-elle poursuivi. «Il est illégal pour tout citoyen tanzanien de rejoindre une armée étrangère», a également déclaré la ministre.

Ces derniers mois, Wagner a largement recruté des hommes dans les prisons russes pour les envoyer combattre en première ligne en Ukraine contre la promesse d’une remise de peine et d’émoluments attractifs.

Le SEM incertain sur le futur nombre de réfugiés en provenance d’Ukraine

Par

Le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) a communiqué aux cantons ses prévisions en matière d’asile pour cette année. Il est difficile de formuler des prévisions à long terme pour les personnes arrivant d’Ukraine, relève-t-il. Dans le scénario le plus probable, entre 2500 et 5000 demandes de statut S seront déposées chaque mois d’ici à fin mars. Ce nombre devrait ensuite progressivement se réduire à 1000-1500 à l’automne, pour autant que la guerre se poursuive avec la même intensité.

En 2022, près de 24 500 demandes d’asile ont été déposées en Suisse, soit environ 64% de plus que l’année précédente. A cela s’ajoutent quelque 75 000 demandes de statut de protection S, déposées par des personnes ayant fui l’Ukraine.

Cette hausse s’explique principalement par l’intensification des flux migratoires le long de la route des Balkans et la levée des restrictions de voyage liées au Covid-19. L’Afghanistan et la Turquie sont les principaux pays de provenance des requérants.

Accord entre l’Allemagne et les Etats-Unis sur l’envoi de chars en Ukraine, selon le «Wall Street Journal»

Par

Le Wall Street Journal rapporte que l’administration Biden est favorable à l’envoi de chars Abrams en Ukraine, précisant qu’une annonce pourrait être faite cette semaine. Dans un article publié sur son site, et relayé par The Guardian, le quotidien américain indique que la Maison Blanche s’est refusée à tout commentaire.

«L’annonce ferait partie d’un accord diplomatique plus large avec l’Allemagne, dans lequel Berlin accepterait d’envoyer un nombre plus restreint de ses propres chars Leopard 2 et approuverait également la livraison d’un plus grand nombre de chars de fabrication allemande par la Pologne et d’autres nations. Cela mettrait fin à un désaccord transatlantique sur les chars qui menaçait d’ouvrir des désaccords alors que la guerre s’achemine vers la fin de sa première année», affirme le Wall Street Journal.

«L’évolution de la position américaine fait suite à un appel du 17 janvier entre le président Joe Biden et le chancelier allemand Olaf Scholz, au cours duquel Biden a accepté d’examiner la possibilité de fournir les chars Abrams contre l’avis du Pentagone. Un haut fonctionnaire allemand a déclaré que la question faisait l’objet d’intenses négociations entre Washington et Berlin depuis plus d’une semaine et semblait être en voie de résolution», poursuit le quotidien.

Pour la cheffe de la diplomatie allemande: «la paix ne repose pas que sur des chars»

Par

«La liberté a un nom: Leopard»: la cheffe de la diplomatie allemande, Annalena Baerbock, a été interpellée aujourd’hui par un élu ukrainien au Conseil de l’Europe qui lui a demandé si, «oui ou non», Berlin allait autoriser la livraison de blindés.

«Le Conseil de l’Europe s’occupe de paix et de justice, c’est très important, mais aujourd’hui, la paix et la justice ont un nom: Leopard», lui a lancé l’élu ukrainien Oleksiy Hontcharenko, membre de l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE). «Alors s’il vous plaît, dites-nous clairement: oui ou non, et quand» l’Allemagne va donner son feu vert à la livraison des blindés de fabrication allemande que Kiev réclame avec insistance pour résister à l’agression russe, a-t-il encore lancé.

«Je comprends votre question» mais «la paix ne repose pas que sur des chars, même si c’est un point crucial, c’est pourquoi nous en débattons intensément, y compris au sein de mon gouvernement», a rétorqué Annalena Baerbock.

La coalition au pouvoir à Berlin est en effet divisée sur la question: alors que le chancelier social-démocrate Olaf Scholz hésite à se prononcer, Annalena Baerbock, des Verts, avait déclaré dimanche que l’Allemagne était disposée à autoriser la Pologne à livrer à Kiev des chars Leopard qu’elle possède.

Plus de 7000 civils ukrainiens tués depuis le début de la guerre

Par

Onze mois après le début de l'invasion russe, The Kyiv Independant a publié un tableau de ce que la guerre a coûté à l’Ukraine jusqu’à présent.

Au total 7068 civils ont perdu la vie, 459 enfants ont été tués et 63 826 crimes de guerres russes sont sous enquête.

Les sources sont multiples, on y retrouve: le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, le médiateur Dmytro Lubinets, le Bureau du Procureur général, l’Observatoire des déplacements internes, Volodymyr Zelensky ou encore l’Armée de l’air

Berlin va examiner la demande polonaise «avec l’urgence requise»

Par

Le gouvernement allemand va examiner «avec l’urgence requise» la demande d’autorisation de la Pologne de transférer 14 chars lourds Leopard 2 à l’Ukraine afin de l’aider à repousser l’invasion russe, a indiqué mardi un de ses porte-parole.

«La demande nous est parvenue (…) Nous allons traiter la demande avec l’urgence requise conformément à la procédure prévue», a-t-il précisé.

Le ministre polonais de la Défense avait auparavant dit avoir demandé à l'Allemagne son accord pour envoyer des Leopard 2, des blindés de fabrication allemande, à l'Ukraine, où les forces russes continuent de revendiquer des avancées sur le terrain.

Le gouvernement d'Olaf Scholz subit depuis plusieurs jours une pression croissante en vue de donner son aval, aux États membres de l'Otan qui le souhaitent, pour livrer à l'Ukraine des chars de combat, mais a rechigné à s'y résoudre à l'heure actuelle.

«Le type d’avion susceptible d’être fourni à l’Ukraine (…) a déjà été déterminé»

Par

Le porte-parole de l’armée de l’air ukrainienne Yuriy Igna s’est exprimé au sujet de la défense aérienne. «Nous avons demandé que l’Ukraine reçoive une arme telle qu’un avion polyvalent au début de l’invasion russe. Sans aviation, sans couverture aérienne fiable, il est très difficile de mener des opérations de combat. Le sujet de l’aviation n’a jamais quitté l’ordre du jour. La question de la fourniture d’avions est constamment soulevée par la haute direction militaire de l’Ukraine et la direction du ministère de la Défense. Ce sujet est constamment discuté par nos représentants dans divers cercles internationaux.»

Il a également ajouté que les discussions avec les USA avançaient bien. «Nos pilotes militaires sont allés aux États-Unis, des fonds ont été alloués à la formation de nos pilotes. Le type d’avion susceptible d’être fourni à l’Ukraine et les conditions de préparation correspondantes ont déjà été déterminés.»

Ukraine: cinq gouverneurs et quatre vice-ministres démis de leurs fonctions

Par

Cinq gouverneurs régionaux et quatre vice-ministres ont été démis de leurs fonctions en Ukraine, a annoncé le gouvernement mardi après un scandale de corruption présumé dans l’armée, en pleine invasion russe du pays.

Selon Taras Melnytchouk, représentant du gouvernement auprès du Parlement, les gouverneurs des régions de Dnipropetrovsk (centre), Zaporijjia (sud), Soumy (nord), Kherson (sud) et de la capitale Kiev vont quitter leurs postes. Le vice-ministre de la Défense, celui de la Politique sociale et deux vice-ministres du Développement territorial ont été limogés.

Des livraisons de chars allemands à l’Ukraine n’augureraient «rien de bon»

Par

Des livraisons à Kiev de chars de fabrication allemande Leopoard n’augureraient «rien de bon», a prévenu mardi le Kremlin, au moment où la pression s’accroit sur Berlin pour autoriser l’envoi de ces blindés en Ukraine.

«De telles livraisons n’apporteront rien de bon à la relation» russo-allemande, a estimé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, jugeant que cela «laisserait une trace indélébile».

Onze mois que la guerre a débuté

Par

Volodymyr Zelensky a rédigé un petit message sur Telegram mardi matin. «Aujourd’hui, c’est exactement 11 mois de guerre à grande échelle. Le 335e jour. Une journée que nous passerons de la même manière que le 334e, unissant toutes nos forces pour une seule chose: la victoire. Pour la victoire de l’Ukraine.» De quoi rappeler que l'anniversaire des un an de cette guerre tragique se rapproche.

Varsovie a demandé à Berlin son accord pour livrer des chars Leopard à l’Ukraine

Par

Le ministre polonais de la Défense a annoncé mardi avoir demandé à l’Allemagne son accord pour pouvoir envoyer des chars Leopard à l’Ukraine, où les forces russes continuent de revendiquer des avancées sur le terrain.

«L’Allemagne a déjà reçu notre demande d’accepter le transfert de chars Leopard 2 à l’Ukraine», a déclaré le ministre Mariusz Blaszczak sur Twitter, lançant également un appel à Berlin à se joindre «à la coalition de pays soutenant l’Ukraine avec des chars Leopard 2».

La Pologne avait précédemment annoncé qu’elle était prête à livrer 14 de ces chars de fabrication allemande à Kiev dans le cadre d’une coalition internationale, mais s’est heurtée à des hésitations de la part de Berlin.

Varsovie déclare être en discussion avec une quinzaine d’Etats au sujet de cette coalition, de nombreuses armées européennes possédant de tels blindés, susceptibles d’avoir un impact significatif dans le conflit en Ukraine face au rouleau-compresseur des troupes russes.

Démissions en série à Kiev après des scandales de corruption

Par

Plusieurs hauts responsables ukrainiens ont annoncé mardi leur démission, dans la foulée d’une affaire de corruption présumée autour des approvisionnements de l’armée, premier scandale et remaniement de cette ampleur depuis le début de l’invasion russe.

Parmi les responsables qui ont démissionné et dont les départs ont été aussitôt acceptés figurent le vice-ministre de la Défense Viatcheslav Chapovalov, qui était en charge de l’appui logistique des forces armées, le chef adjoint de l’administration présidentielle Kyrylo Tymochenko et le procureur général adjoint Oleksiï Symonenko.

Ces annonces interviennent après que les autorités ont limogé un vice-ministre des Infrastructures ukrainien Vassyl Lozynsky soupçonné d’avoir reçu un pot de vin de 400 000 dollars pour «faciliter» l’achat de générateurs à des prix gonflés alors que le pays est confronté à de vastes coupures d’électricité suite aux frappes russes contre des infrastructures énergétiques.