L’Institut allemand de veille sanitaire Robert Koch (RKI) s’est alarmé mardi de l’augmentation des nouvelles infections de cas de Covid-19 dans le pays. «Les derniers développements […] sont source de grandes inquiétudes pour moi et pour nous tous au RKI», a affirmé Lothar Wieler, président de cet institut sanitaire de référence, lors d’une conférence de presse.

Se félicitant que le pays, avec seulement 9122 morts officiellement recensés du nouveau coronavirus, avait relativement bien géré la crise par rapport à nombre de ses voisins européens grâce notamment au respect de règles sanitaires stricts, il s’est dit inquiet du relâchement d’une partie de la population à ce sujet. «Nous avions réussi à garder le nombre de nouvelles infections stable pendant plusieurs semaines (...) mais nous observons une augmentation des cas depuis plusieurs jours», s’est inquiété Lothar Wieler. La moyenne des nouvelles infections quotidiennes au Covid-19 est actuellement remontée à 557 depuis une semaine en Allemagne alors que celle-ci était sous la barre des 350 à la mi-juillet.

Halte au fêtes dans les maisons

«Ce succès nous prouve que nous pouvons diminuer la propagation du virus», a-t-il expliqué, mais pour cela il faut «continuer à respecter les règles sanitaires». Selon lui, les fêtes dans des maisons sont une grande source de nouvelles infections: «même des jeunes peuvent être porteur du virus et contaminer leur parents ou grands-parents», a-t-il ajouté.

Il a ainsi conseillé de respecter les gestes barrière, continuer à se laver régulièrement les mains et à aérer souvent les pièces fermées. Mais un des instruments les plus importants, selon le RKI, est le port du masque dans des espaces clos mais également, et c’est une nouveauté en Allemagne, à l’extérieur si la distanciation physique s’avérait impossible à respecter.

«Nous avons des règles, comme de garder une distance d’au moins 1,50 mètre, s’il n’est pas possible de garder cette distance, nous recommandons toujours de porter des masques, peu importe que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur d’une pièce», a affirmé Lothar Wieler.

Voyages «non essentiels» et touristiques déconseillés

Pour le RKI, les voyages à l’étranger, désormais autorisés à nouveau, sont également en partie responsable du retour relatif de la pandémie. Il a ainsi désigné certains territoires, comme l’Espagne, où le virus circule de nouveau de manière inquiétante.

L’Allemagne a ainsi déconseillé mardi les voyages «non essentiels» et touristiques vers les régions espagnoles d’Aragon, de Catalogne et de Navarre en raison du «nombre élevé d’infections» de coronavirus.

Si «le nombre d’infections a nettement baissé» en Espagne, «il y a actuellement de nouveaux foyers régionaux d’infections» dans ces trois régions, explique le ministère des Affaires étrangères dans une note publiée sur son site internet.