L'essentiel

Dimanche, la progression de la pandémie a conduit plusieurs pays à renforcer leurs mesures de protection.

Vendredi, le Conseil fédéral a annoncé qu'il renonçait aux ouvertures prévues pour lundi, en particulier les terrasses et les salles culturelles et sportives. Il faudra attendre quatre semaine de plus.

Samedi, des manifestations d'opposants aux mesures sanitaires ont eu lieu en Europe, dont une en Suisse où 5000 personnes ont marché à Liestal (BL). En ville de Berne, la police a empêché une tentative de manifestation en se déployant massivement.

Retrouvez notre suivi de la journée de samedi


Face aux hordes de fêtards, Miami Beach sous couvre-feu

La fête est finie à Miami Beach: face à des hordes de fêtards devenues incontrôlables, les autorités de cette très touristique ville de Floride ont déclaré l'état d'urgence et imposé un couvre-feu.

Comme tous les mois de mars, pendant les vacances de printemps, des milliers de personnes ont afflué sur cette île barrière faisant face à Miami pour faire la fête. Cette année, le phénomène a même été plus intense. A 20 heures, tous les touristes doivent désormais quitter les rues, tandis que bars et restaurants ont pour obligation de baisser le rideau. Ces mesures, décrétées samedi, resteront en vigueur pour au moins 72 heures.


■ La droite veut un passeport covid

Les milieux économiques et des parlementaires fédéraux de droite demandent dimanche au Conseil fédéral de mettre en place une attestation sanitaire «Covid-free» pour les personnes testées, vaccinées ou guéries avant juin 2021. 

Plus tôt cette semaine, un plan de passeport européen a été présenté. La Suisse y sera associée. 

Lire aussi: L’Europe recommence à rêver de vacances

Ce passeport vaccinal ne sera pas facile à mettre en oeuvre, d’après les discussions de la Coreper de la semaine passée. De nombreuses questions de nature éthique, scientifique, juridique et technique ne sont pas résolues. Il est donc loin d’être certain que le certificat de vaccination soit réalisable d’ici l’été.


■ Merkel veut serrer la vis

Angela Merkel entend prolonger en avril les restrictions anti-Covid en place actuellement en Allemagne en raison de la troisième vague de la pandémie, selon un document gouvernemental obtenu dimanche par l'AFP.

En raison de «la dynamique actuelle de l'infection accélérée par les variants du Covid-19», il est prévu que le pays «prolonge» jusqu'à une date encore à déterminer précisément en avril toutes les restrictions de déplacement en vigueur, souligne ce document, qui servira lundi de base de travail à une réunion prévue sur le sujet entre la chancelière et les régions allemandes.


■ Le virus gagne du terrain dans le monde

Cette semaine, 465 300 nouvelles contaminations ont été enregistrées quotidiennement dans le monde. Hors Afrique et Moyen-Orient, Toutes les autres régions connaissent des accélérations: +34% en Asie, +18% en Europe, +15% aux Etats-Unis/Canada et +5% en Amérique latine/Caraïbes.

En France, le nombre de contaminations au Covid-19 en 24 heures a dépassé les 35 000 dans le pays, soit l'un des chiffres les plus élevés depuis novembre. De nouvelles mesures sanitaires sont entrées en application.

La Pologne est entrée samedi en confinement partiel pour une durée de trois semaines, là encore en raison de la recrudescence des contaminations. Le gouvernement polonais avait relâché la pression en février, autorisant l'ouverture des hôtels, musées, cinémas, théâtres et piscines avec une demi-jauge.

En Asie, les Philippines ont également annoncé de nouvelles restrictions, alors que les contaminations ont atteint un nouveau record de plus de 7000 nouveaux cas par jour.


■ Des Jeux sans personne

Les organisateurs ont tranché samedi: il n'y aura pas de spectateurs venant de l'étranger aux JO de Tokyo reprogrammés cet été, une décision inédite dans l'histoire olympique mais «inévitable» en raison de la pandémie qui s'éternise.

Le Comité international olympique (CIO) et le Comité international paralympique (CIP) «respectent pleinement et acceptent» cette conclusion, est-il précisé dans un communiqué.

Comme la situation sanitaire au Japon et à l'étranger demeure «très difficile», il est «hautement improbable» que l'accès au Japon soit garanti cet été pour des visiteurs de l'étranger, ont justifié les organisateurs.


■ Röstigraben vaccinal

Les Suisses romands sont plus réticents à se faire vacciner que les Alémaniques. Ces derniers sont 43% à vouloir recevoir une injection contre 23% des Romands, rapporte le SonntagsBlick, qui se base sur un sondage de l'institut Link.

Un Röstigraben se dessine également sur la question du soutien financier. Sept Romands sur dix (71%) estiment que les entreprises et les particuliers touchés par la crise reçoivent une compensation économique «beaucoup trop faible» ou «plutôt faible». En Suisse alémanique, la moitié des personnes interrogées (51%) jugent au contraire que l'aide de l'Etat est équilibrée voire trop élevée. 1000 personnes ont été interrogées pour cette enquête représentative.