Les services météorologiques chiliens et argentins ont annoncé avoir détecté la présence des fumées des gigantesques incendies qui ravagent l'Australie, après avoir parcouru plus de 12 000 km au-dessus du Pacifique.

Lire aussi: Après une journée catastrophique, l'Australie évalue les dégâts

En début de journée, «le soleil (a été marqué) de tons rouges en raison d'un nuage de fumée provenant des incendies» australiens, a indiqué à l'AFP Patricio Urra, un responsable de l'institut de météorologie chilien. Le nuage de fumée se situe à 6 000 mètres d'altitude et aucun phénomène météorologique n'est annoncé qui pourrait le faire descendre vers la surface de la terre, a-t-il expliqué.

«Aucune conséquence importante»

Dans le même temps, le Service météorologique national d'Argentine (SMN) a diffusé des images satellite montrant le nuage de fumée «transporté par les systèmes de fronts qui se déplacent d'ouest en est». L'Australie est en proie depuis septembre à de gigantesques incendies qui ont fait 24 morts et dévasté une superficie presque équivalente à l'île d'Irlande.

«Quelle conséquence cela peut avoir ? Aucune vraiment importante, seulement un coucher du soleil et un soleil un peu plus rougeâtres», a indiqué le SMN sur Twitter. L'entreprise de météorologie Metsul, une référence en la matière dans la région, a indiqué que les fumées pourraient également atteindre Rio Grande do Sul, l'Etat le plus méridional du Brésil.