L'ancien président des Etats-Unis George H.W. Bush, qui dirigea son pays de 1989 à 1993 durant la fin de la Guerre froide, est décédé à l'âge de 94 ans, a annoncé tard vendredi soir son fils George W. Bush.

«Jeb, Neil, Marvin, Doro et moi avons la tristesse d'annoncer qu'après 94 années remarquables notre cher papa est mort», a déclaré George W. Bush, lui-même président de 2001 à 2009, dans un communiqué publié sur Twitter par un porte-parole de la famille. «George H.W. Bush était un homme doté d'une noblesse de caractère et le meilleur père qu'un fils ou une fille aurait pu souhaiter.»

L'hommage de Donald Trump

L'actuel président américain Donald Trump a salué le «leadership inébranlable» de son prédécesseur, qui restera également dans l'Histoire pour avoir engagé les Etats-Unis dans la libération du Koweit, après l'invasion de ce pays par les troupes irakiennes de Saddam Hussein.

 

«A travers son authenticité, son esprit et son engagement inébranlable en faveur de la foi, de la famille et de son pays, le président Bush a inspiré des générations de concitoyens américains», a affirmé Donald Trump dans un communiqué transmis depuis Buenos Aires où il assiste au sommet du G20.

Barack Obama salue un «patriote»

«L'Amérique a perdu un patriote et un humble serviteur», a assuré pour sa part Barack Obama, rendant hommage à son action qui a permis de «réduire le fléau des armes nucléaires et de former une vaste coalition internationale pour expulser un dictateur du Koweit».

Barack Obama a aussi estimé que la diplomatie de George W.H.Bush avait contribué «à mettre fin à la Guerre froide sans tirer un coup de feu».

Peu après le décès de son épouse

Le décès de l'ancien président américain survient quelques mois seulement après celui de son épouse Barbara, avec laquelle il est resté marié 73 années. Le couple a eu cinq enfants et 17 petits-enfants.

Lire aussi: Barbara Bush, mère et femme de présidents, est morte à 92 ans

Après avoir été pendant huit ans le vice-président de Ronald Reagan, George Bush était entré à la Maison Blanche comme 41e président des Etats-Unis. Briguant un second mandat, il avait été nettement battu fin 1992 par le candidat démocrate Bill Clinton.

Les détails sur les funérailles seront communiqués en temps voulu, a précisé le porte-parole de la famille Bush. 


Patron de la CIA

George H. W. Bush était né le 12 juin 1924 à Milton, dans le Massachussetts. Issu d'une riche famille de cette région de Nouvelle-Angleterre, il avait dû mettre ses ambitions politiques entre parenthèses pour joindre l'UN Navy pendant la Seconde guerre mondiale.

Bush en était devenu à 18 ans le plus jeune aviateur. Il survécut à la chute de son avion, abattu par les Japonais en 1944 au dessus du Pacifique et fut démobilisé avec le grade d'enseigne de vaisseau.

Il entreprend ensuite une brève carrière dans l'industrie pétrolière, puis entre à la Chambre des représentants. Il sera patron de la puissante CIA avant de devenir le vice-président de Ronald Reagan. En 1988, il accède enfin à la Maison Blanche après avoir défait le démocrate Michael Dukakis.

Il prône en politique étrangère «un nouvel ordre mondial» et connaît son heure de gloire lorsqu'il chasse Saddam Hussein du Koweit lors d'une guerre de quelques semaines en 1990, à la tête d'une coalition de 32 pays.

Mais battu par Bill Clinton, il fut le président d'un seul mandat.

«Peu d'Américains peuvent ou pourront jamais rivaliser avec le président Bush pour la façon dont ils auront servi les Etats-Unis», a réagi Bill Clinton, dans un message adressé en son nom et en celui de son épouse Hillary Clinton.

Après son départ de la Maison Blanche, George Bush s'était consacré à ses causes philanthropiques surtout lorsque les Etats-Unis ou des pays voisins étaient frappés par des catastrophes.

Avec Bill Clinton, il avait ainsi contribué à lever des fonds pour les victimes du tsunami de 2004 en Asie ou pour les sinistrés du grand tremblement de terre en Haïti en 2010.

Il était aussi apparu plus récemment aux côtés de Bill Clinton, Jimmy Carter, Barack Obama et de son fils George W. Bush pour réunir de l'argent et aider les victimes d'un ouragan au Texas en 2017.


De nombreux hommages 


Du monde de la politique à celui des affaires en passant par Hollywood, les hommages à l'ancien président américain George H.W. Bush affluaient samedi au lendemain de son décès à l'âge de 94 ans.

- Son fils George W. Bush, président américain de 2001 à 2009: «George H.W. Bush était un homme doté d'une noblesse de caractère et le meilleur père qu'un fils ou une fille aurait pu souhaiter».

- Le président américain Donald Trump: «à travers son authenticité, son esprit et son engagement inébranlable en faveur de la foi, de la famille et de son pays, le président Bush a inspiré des générations de concitoyens américains». «Comme président, il a ouvert la voie aux décennies de prospérité qui ont suivi».

- Son successeur Bill Clinton, président de 1993 à 2001: «je suis profondément reconnaissant pour chaque minute que j'ai passée avec le président Bush et je considérerai toujours notre amitié comme l'un des plus grands cadeaux de ma vie», «peu d'Américains peuvent ou pourront jamais rivaliser avec le président Bush pour la façon dont ils auront servi les Etats-Unis».

- Barack Obama, président américain de 2009 à 2017: «l'Amérique a perdu un patriote et un humble serviteur» dont l'action a permis de «réduire le fléau des armes nucléaires et de former une vaste coalition internationale pour expulser un dictateur du Koweit» et sa diplomatie a contribué «à mettre fin à la Guerre froide sans tirer un coup de feu».

- L'acteur Arnold Schwarzenegger, ancien gouverneur républicain de Californie: "le président Bush nous a quitté pour un dernier vol mais sa destination est inconnue. Il vole dans les bras de l'amour de sa vie, Barbara".

- Tim Cook, patron d'Apple: «nous avons perdu un grand Américain. Le service a défini la vie du président George H.W. Bush et il nous a appris à tous ce que sont le leadership, le sacrifice et la décence».

- Le dernier dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev: «c'était un véritable partenaire» et «nous avons eu la chance de travailler ensemble à une époque d'énormes changements» ce qui «a débouché sur la fin de la Guerre froide et de la course aux armements».

- Le porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel, Steffen Seibert: «nous pleurons la disparition du président George H.W. Bush, un ami des Allemands. Nous n'oublierons jamais sa contribution à notre réunification».

- Le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas: «c'est à lui que nous devons la réunification de notre pays», «il a courageusement saisi l'occasion de mettre fin à la Guerre froide. Il est aussi un architecte de l'unité allemande. Il l'a soutenue sans réserve dès le début.»

- Le président français Emmanuel Macron: «c'était un grand dirigeant et un soutien sans faille de l'alliance avec l'Europe».

- La Première ministre britannique Theresa May: c'était «un grand homme d'Etat et un véritable ami de notre pays». «En pilotant une fin pacifique de la Guerre froide, il a fait du monde un endroit plus sûr pour les générations à venir», travaillant «côte à côte avec ses amis, collègues et homologues au Royaume-Uni».

- L'ex-Premier ministre britannique John Major: «je me sens honoré d'avoir travaillé avec lui et encore plus honoré qu'il soit devenu un ami pour la vie. C'était tout simplement l'une des meilleures personnes que j'ai jamais connues».