La campagne pour la présidentielle de la fin 2022 au Brésil a (informellement) commencé. La Cour suprême l’a confirmé mercredi 15 avril: l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva (2003-2010) recouvre bel et bien son éligibilité. L’annulation de ses deux condamnations pour de supposés faits de corruption – dont l’une l’avait conduit en prison pendant un an et sept mois –, déterminée début mars par l’un des membres de la cour, a été ratifiée en plénière. Motif: le tribunal de Curitiba (dans le sud du pays) qui avait prononcé les verdicts n’était pas compétent.

Lire également: La Cour suprême brésilienne confirme l'annulation des condamnations de Luiz Inacio Lula da Silva