Reconfinera ou reconfinera pas? Telle est la question qui taraude l’Europe. Une année après le début de la pandémie de Covid-19, plusieurs pays du continent durcissent les mesures contre le virus afin d’endiguer une nouvelle envolée des contaminations. C’est cette fameuse troisième vague, celle dont les dirigeants s’autorisent désormais à dire le nom. «Le fait nouveau est les variants, l’anglais en particulier. Dans la dernière étude de l’Institut supérieur de la santé, il représentait 54% des cas, mais nous nous attendons maintenant à un chiffre bien plus élevé», a précisé le ministre italien de la Santé Roberto Speranza dans un entretien publié dimanche dans le quotidien La Repubblica. Dans son pays, 150 175 nouvelles contagions ont été enregistrées au cours de la dernière semaine contre 130 816 la semaine précédente, soit une augmentation de presque 15%.

Lire aussi: Confinés ad vitam æternam