Ils se ressemblaient comme deux gouttes d'eau. Samedi, l'archevêque de Canterbury, Justin Welby, a confirmé qu'il était effectivement le fils illégitime d'un secrétaire personnel de Winston Churchill, lequel avait eu une brève liaison «encouragée par l'alcool» avec sa mère Jane.

«J'ai appris que mon père biologique n'était pas Gavin Welby, mais en réalité Sir Anthony Montague Browne. C'est une immense surprise», a déclaré le chef spirituel des 85 millions d'anglicans dans le monde, dans un communiqué de l'Eglise d'Angleterre, confirmant une information du quotidien britannique The Daily Telegraph. La découverte a été accueillie comme une «histoire de rédemption et d'espoir» par l'archevêque âgé de 60 ans qui assure: «il n'y a pas de crise existentielle, aucun ressentiment envers personne». Le leader anglican a assuré que cette histoire n'avait en rien affecté sa relation avec sa mère qu'il loue, au contraire, d'avoir su le «regarder droit dans les yeux».

Un choc incroyable

Jusqu'à présent et malgré quelques rumeurs, il avait toujours pensé qu'il était «un enfant conçu lors de la lune de miel» de Gavin Welby, un vendeur de whisky mort en 1977, et de sa mère Jane. Mais le Daily Telegraph a affirmé avoir la preuve que son père était en réalité Anthony Montague Browne, récemment décédé. Le journal a alors contacté Justin Welby, qui a décidé de faire un test ADN, concluant. D'après la comparaison entre un prélèvement de sa salive et des cheveux d'Anthony Montague Browne, qui a travaillé auprès de Winston Churchill entre 1952 et 1965, la probabilité qu'ils soient père et fils est de 99,9779%. Justin Welby a appris la nouvelle juste avant Pâques.

La mère de l'archevêque, Jane Welby, âgée de 86 ans, a évoqué un «choc presque incroyable». Elle a confirmé avoir eu, «quelques jours» avant son mariage «soudain» et bref avec Gavin Welby, une liaison avec Montague Browne «encouragée par une grande quantité d'alcool des deux côtés». Justin Welby a ensuite même rencontré Montague Browne, sans savoir qu'il était son père biologique, lorsqu'il était enfant parce que sa mère travaillait alors aussi à Downing Street.

Fils illégitimes autrefois bannis de la fonction d'archevêque

La découverte a tout de même conduit les autorités ecclésiastiques à se pencher sur le droit canonique, puisque des fils illégitimes étaient barrés de la fonction d'archevêque pendant des siècles, selon le Daily Telegraph. Un amendement peu connu ayant levé cette interdiction dans les années 1950 permet à Justin Welby d'éviter toute difficulté à cet égard.