Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Devant le commissariat de la Goutte d'Or, jeudi 7 janvier 2016.
© IAN LANGSDON

France

L’assaillant d’un commissariat à Paris avait déposé une demande d’asile en Suisse

L’homme qui a voulu attaquer des policiers jeudi dernier avait tenté d’obtenir l’asile en 2013. Sans succès. Il vivait en Allemagne

L’homme qui a voulu prendre d’assaut un commissariat à Paris le 7 janvier dernier, et qui a été tué par la police, avait déposé, en vain, une demande d’asile en Suisse. Porte-parole de l’Office fédéral de la police, Alexander Rechsteiner a confirmé à Swissinfo que l’assaillant avait entamé les démarches en Suisse en janvier 2013. Sans succès: la demande avait été rejetée. En juin de cette année-là, l’homme avait été reconduit en Italie.

Un an exactement après les attentats contre le journal Charlie Hebdo, l’homme est arrivé jeudi dernier en courant vers les policiers devant le commissariat en brandissant un hachoir de boucher, et muni d’un dispositif explosif factice. Il a été abattu. Un texte disant son allégeance envers l’organisation Etat islamique a été retrouvé sur lui, ainsi qu’une carte SIM allemande.

Dimanche, les autorités locales en Allemagne ont indiqué que l’homme, d’origine tunisienne, vivait dans un foyer de demandeurs d’asile» à Recklingshausen, ville de la Ruhr, qui a été perquisitionné samedi.

Lire aussi: L’assaillant du commissariat parisien est passé par un foyer de réfugiés

Alexander Rechsteiner ajoute que la police fédérale poursuit ses recherches sur l’assaillant. Mais rien n’indique qu’il a été impliqué dans des activités terroristes durant son séjour en Suisse.

Lire également: L’attaque d’un commissariat à Paris relance la hantise de nouveaux attentats en France

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a