Il y a des députés qui comptent plus que d’autres. Chaque jour de cette semaine, en prévision du premier tour des élections législatives françaises ce dimanche 12 juin, nous publions le portrait d’un candidat à suivre.

Toujours tiré à quatre épingles, courtois, policé, Laurent Jacobelli est une des figures de la génération dédiabolisée du Rassemblement national (RN). On commence à le voir beaucoup dans les émissions politiques, au grand bonheur de son parti, qui ne regorge pas de talents médiatiques: «Je n’ai pas le souvenir de l’avoir vu commettre une seule erreur, loue Philippe Olivier, le principal conseiller (et beau-frère) de Marine Le Pen. Il ne s’est jamais trompé, il n’est jamais pris de court.»