Une ligne de vie, c’est comme cela qu’on appelle sur un bateau le filin qui arrime les marins pour qu’ils ne tombent pas à la mer. En zone de guerre, c’est la dernière voie qui permet l’évacuation des civils et le ravitaillement. Lorsqu’elle cède, la ville est considérée comme encerclée. Lyssytchansk et Severodonetsk, les deux dernières villes de l’oblast (district) de Lougansk encore sous contrôle de l’Ukraine, sont reliées à Bakhmout dans l’oblast voisin de Donetsk par une seule route, la ligne de vie. Triste ironie: cet axe vital est devenu une voie mortelle. Severodonetsk et Lyssytchansk ne tomberont pas de sitôt, les militaires qui y sont retranchés disent vouloir s’y battre jusqu’au bout. Mais la route est en train de passer sous contrôle russe et la menace se précise d’un encerclement total.