Salman Rushdie est «sur la voie du rétablissement», a affirmé dimanche son agent Andrew Wylie cité par des médias américains. Il n'est plus sous assistance respiratoire et «la voie du rétablissement a commencé. Les blessures sont graves, mais son état évolue dans la bonne direction.»

Avocat britannico-australien, Geoffrey Robertson était un ami de Salman Rushdie avant même la publication des Versets sataniques, le livre qui a amené l’ayatollah Khomeiny, alors leader religieux iranien, à proclamer une fatwa en février 1989 contre l’écrivain. Ce spécialiste de la liberté d’expression et des questions de blasphème a alors défendu Salman Rushdie quand un procès a été intenté contre lui au Royaume-Uni. Il a aussi recueilli l’écrivain chez lui régulièrement pendant cette période. Présentateur d’une émission de débats à la télévision australienne, Hypotheticals, il a été joint à Sydney par téléphone.