Au mois de septembre, les rues d’Amsterdam ressemblaient à un paradis touristique européen. Pas le moindre signe de masques dans les échoppes, terrasses pleines à craquer, seuls quelques petits détails – tels que le gel hydroalcoolique devant les restaurants – rappelaient la présence du coronavirus chez les Néerlandais.

Le 13 octobre, changement de cap. Des mesures drastiques sont annoncées par le premier Ministre Mark Rutte en raison des hausses de cas (environ 6800 par semaine, +60% sur les deux semaines précédentes). Fermeture totale du secteur hôtelier, pas plus de trois invités par jour dans sa maison et le port du masque dans les espaces publics clos deviennent la nouvelle norme pour deux à quatre semaines.