Lors de son arrestation, Tetsuya Yamagami, l’assassin présumé de Shinzo Abe, avait indiqué à la police qu’il «en voulait à une certaine organisation» et qu’il avait visé l’ancien premier ministre japonais pour ses liens avec celle-ci. Plusieurs médias japonais évoquent depuis une organisation religieuse, mais sans donner plus de détails. Ce lundi 11 juillet, la secte Moon a reconnu que la mère de Tetsuya Yamagami est une de ses membres, confirmant ainsi qu’elle est la mystérieuse organisation que l’homme cherchait à atteindre.