L’affaire des chars de combat Leopard 2 va-t-il susciter une nouvelle crise entre Berlin et Varsovie? La question se pose alors que la Pologne fait monter la pression depuis des jours pour obtenir l’autorisation de Berlin d’exporter en Ukraine 14 de ses chars Leopard 2, de fabrication allemande. Or à ce jour, cet aval n’est toujours pas délivré. Et pour cause: aucune demande n’a été déposée par le gouvernement polonais auprès des autorités allemandes, comme ces dernières l’ont encore répété lundi. «Si une telle demande est déposée, elle suivra la procédure habituelle», a noté Steffen Hebestreit, porte-parole du chancelier allemand, Olaf Scholz, en rappelant que les propos tenus dans les médias par le premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, n’avaient pas valeur de demande officielle.