L’avion de la compagnie indonésienne Trigana Air «a été trouvé (par des villageois). Selon des habitants, il s’est écrasé dans les montagnes. Nous sommes en train de vérifier» cette information, a déclaré le directeur général du Transport aérien au ministère indonésien des Transports, M. Suprasetyo.

L’ATR 42 de la compagnie indonésienne Trigana Air Service a vait perdu le contact juste avant 15h00 (08h00 suisses). Il transportait 44 adultes, cinq enfants et cinq membres d’équipage.

L’appareil effectuait une liaison entre Jayapura, capitale de la province de Papouasie sur la côte nord, et Oksibil au centre du territoire. Il volait depuis une trentaine de minutes au moment de sa disparition.

Piètre bilan

L’Indonésie a un piètre bilan en matière de sécurité aéronautique. En raison du nombre élevé d’accidents, l’Union européenne avait placé en juillet 2007 sur sa «liste noire» l’ensemble des 51 compagnies aériennes indonésiennes, leur interdisant de poser leurs avions dans les 27 pays de l’UE. La Suisse reprend la liste noire de l’UE et participe au mécanisme de sa mise à jour.

En décembre, un avion de la compagnie AirAsia parti de Surabaya (Indonésie) à destination de Singapour s’est abîmé en mer de Java, faisant 162 morts.

Le réseau social Twitter se fait déjà largement écho de la disparition de l’avion: