Deuxième exécution au Texas cette année. Un détenu, condamné à la peine capitale pour le meurtre d'une agente immobilière, a été exécuté mercredi dans cet Etat américain conservateur, ont annoncé les autorités.

Kosoul Chanthakoummane, 41 ans, a été reconnu coupable du meurtre de Sarah Walker, 40 ans, battue et poignardée dans une maison témoin en 2006. Malgré le fait que son ADN avait été retrouvé sous les ongles de la victime et des témoignages le liant à la scène du crime, Kosoul Chanthakoummane a toujours clamé son innocence.

Lire aussi: Les peines de mort ont connu une «hausse inquiétante» en 2021, alerte Amnesty International

«A la famille de Sarah Walker, j'espère que ma mort vous apportera la paix», a-t-il dit lors de ses dernières paroles, selon les autorités texanes.

Trois autres exécutions prévues en 2022

Kosoul Chanthakoummane avait tenté plusieurs fois de faire appel de sa condamnation, arguant que les preuves le liant aux crimes n'étaient pas scientifiques, mais une cour d'appel a statué que celles-ci étaient suffisantes pour que l'exécution ait lieu.

Le Texas, grand Etat du Sud conservateur qui exécute le plus de détenus aux Etats-Unis, a mis à mort trois prisonniers en 2021 et trois autres exécutions sont prévues pour 2022, selon le site du ministère de la Justice pénale du Texas. La pratique de la peine capitale est désormais le fait d’une poignée d’Etats réfractaires, parmi lesquels on compte aussi l’Alabama ou l’Oklahoma.