Les combattants de l’organisation Etat islamique (EI) ont dynamité deux mausolées dans la cité historique de Palmyre, a annoncé l’agence de presse Reuters. Des images ont montré des militants minant certains sites de ces ruines inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco, et les faisant exploser.

Selon le directeur des antiquités syriennes Maamoun Abdel Karim, l’une des tombes est celle de Mohammad ben Ali, un descendant de la famille du cousin du prophète Ali ben Abi Taleb. Le consultant Romain Caillet a tweeté une image des événements, qui auraient eu lieu il y a quelques jours.

L’EI a pris le contrôle de la majorité du territoire de Palmyre le 21 mai dernier. Depuis, peu de nouvelles ont filtré sur les agissements des combattants sur la zone. Les temples en question auraient été jugés sacrilèges. Dimanche, l’Observatoire syrien des droits de l’homme a indiqué que l’EI a miné le secteur historique de la ville, sans préciser s’il s’agit de le détruire ou de faire acte de dissuasion face à l’armée syrienne.