egypte

L'Etat islamique revendique deux attentats contre des églises coptes en Egypte

Une première explosion ce dimanche matin à Tanta, au nord du Caire, a fait 27 morts. Une deuxième, à Alexandrie, a tué 11 personnes. Le groupe djihadiste revendique les attaques, trois semaines avant la venue du pape

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué les attentats qui ont visé dimanche deux églises coptes en Egypte, faisant 38 morts à cette heure, l'une des attaques les plus meurtrières visant cette minorité chrétienne dans l'histoire récente du pays. «Des équipes de l'Etat islamique ont mené les attaques contre deux églises, à Tanta et à Alexandrie», a indiqué Amaq, l'agence de propagande de l'EI, dans un communiqué.

■ Ce matin à Tanta

Un premier attentat à la bombe a fait au moins 22 morts et 71 blessés dimanche dans une église de la ville de Tanta, au nord du Caire, trois semaines avant la visite du pape en Egypte. L'explosion s'est déroulée peu avant 10h, en pleine célébration des Rameaux dans l'église Mar Girgis de Tanta, une grande ville à une centaine de km du Caire dans le delta du Nil, au premier jour de la Semaine sainte.

«L'explosion a eu lieu aux premiers rangs, près de l'autel, durant la messe», a précisé dimanche matin, à propos de Tanta, le général Tarek Atiya, adjoint du ministre de l'Intérieur en charge des médias. Des images diffusées par la chaîne de télévision privée Extra news montraient le sol et les murs blancs de l'église couverts de sang, ainsi que des bancs en bois déchiquetés.

Le bilan s'est rapidement aggravé, passant de 13 morts initialement à 22 morts et 71 blessés selon le ministère de la Santé.

■ Cet après-midi à Alexandrie

Dans l’après-midi, le ministère de l'Intérieur a indiqué qu'un kamikaze muni d'une ceinture explosive a perpétré un deuxième attentat contre une église d'Alexandrie, dans le nord de l'Egypte. L'attaque a fait 11 morts.

«L'élément terroriste équipé d'une ceinture explosive» a tenté de pénétrer dans l'église Saint-Marc d'Alexandrie, où se trouvait le pape copte orthodoxe Tawadros II à l'occasion de la fête des Rameaux, mais les policiers l'en ont empêchés et il s'est alors fait exploser, a indiqué dans un communiqué le ministère de l'Intérieur. Un responsable de l'église copte avait indiqué que le Pape était parti avant l'explosion.

En décembre dernier: Explosion meurtrière dans une cathédrale copte au Caire

■ La condamnation d'Al Azhar

Al Azhar, prestigieuse institution de l'islam sunnite basée au Caire, a condamné le matin l'attaque de Tanta contre «des innocents». «L'objectif de cet attentat terroriste lâche est de déstabiliser la sécurité et la stabilité de notre Egypte, et l'unité du peuple égyptien, ce qui exige de toutes les composantes de la société qu'elles restent soudées», a-t-elle ajouté.

Ces attentats interviennent 19 jours avant une visite du pape François prévue les 28 et 29 avril en Egypte, alors que la branche locale du groupe jihadiste Etat islamique avait récemment appelé à viser des chrétiens. Ils surviennent aussi quatre mois après un précédent attentat suicide qui avait tué le 11 décembre 29 personnes également en pleine célébration, dans l'église copte Saint-Pierre et Saint-Paul, contigüe de la cathédrale copte Saint-Marc, au Caire.

A ce sujet: Ciblés par l’EI, les coptes quittent le nord du Sinaï

Publicité