La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge a lancé lundi un appel pour 5,35 millions de francs en faveur des victimes de la famine en Ethiopie. Elle compte assister près de 80 000 habitants des hauts plateaux du Wollo méridional, au nord d'Addis Abeba, une région privée des pluies pour la quatrième année consécutive, mais qui n'a pas reçu d'assistance internationale depuis dix ans. Pour faire face à l'«augmentation dramatique des cas de malnutrition parmi les agriculteurs contraints de vendre leur bétail et autres biens pour acheter à manger», la Croix-Rouge prévoit de fournir des rations alimentaires à quelque 15 500 agriculteurs pendant huit mois, ainsi que des vivres d'appoint à 23 250 autres personnes vulnérables, comme les femmes et les enfants. Un programme de création d'emplois devrait aussi fournir des ressources à 12 400 foyers.

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, avait annoncé vendredi la création d'une équipe spéciale pour la sécurité alimentaire, l'agriculture et le développement à long terme dans la Corne de l'Afrique. Ce groupe de travail présidé par la FAO (Organisation pour l'alimentation et l'agriculture) est chargé d'apporter une réponse rapide et de définir les «racines du problème». Mais dans ce contexte régional tendu, la stabilisation de la situation à long terme est pour l'heure considérée par la FAO comme étant «en dehors du mandat du groupe de travail».