450 millions de dollars: tel est le coût des élections présidentielle (deux tours) et législatives (un seul tour), le 30 juillet, avec le soutien de l'ONU. Le principal bailleur de fonds est l'Union européenne (environ 300 millions de dollars). La mission d'observation des élections - 250 observateurs - sera dirigée par l'ex-général français et député européen Philippe Morillon. L'UE s'est aussi engagée dans la sécurité du scrutin en déployant une force de réaction rapide - Eufor RD Congo - d'environ 900 soldats allemands, qui resteront sur place quatre mois après le scrutin. L'UE dispose déjà en RD Congo de deux missions permanentes: Eupol, pour former la police congolaise, et Eusec, pour la réorganisation de l'armée.