La Commission européenne ne redoute pas les paradoxes: l’UE a beau être empêtrée dans les problèmes de livraisons de vaccins, elle veut quand même sauver la saison estivale et penser à la suite. C’est tout l’objectif du «certificat vert numérique» ou «carte covid UE» mise sur la table des Vingt-Sept mercredi.

L’outil aura pour vocation, d’ici à fin mai, de faciliter les déplacements dans l’UE et dans l’espace Schengen. Faciliter, et non conditionner les déplacements, assure la Commission. Cette «carte covid UE» ne sera pas uniquement réservée aux personnes vaccinées mais aussi à celles détentrices d’un test PCR négatif ou ayant eu le Covid-19 et pouvant démontrer l’acquisition d’anticorps. Quels usages concrets en feront les Etats? Faudra-t-il des contrôles aux frontières pour vérifier ces «passeports verts»? La proposition amène autant de questions que de réponses.