Agé de 55 ans, plume de Nicolas Sarkozy pendant tout le quinquennat, Henri Guaino, élu député en juin, est le cinquième candidat à se déclarer après l’ancien Premier ministre François Fillon, le secrétaire général actuel de l’UMP Jean-François Copé, les anciens ministres Bruno Le Maire et Nathalie Kosciusko-Morizet.

Les candidats devront réunir 8000 parrainages pour pouvoir se présenter au vote des militants les 18 et 25 novembre. L’élection devrait se jouer entre François Fillon, favori des sondages, et Jean-François Copé.

«Le débat à l’UMP ne peut se résoudre à cet affrontement dans lequel beaucoup d’adhérents, et moi le premier, ne se retrouvent pas. A-t-on jamais vu une élection où seuls deux candidats auraient le droit de se présenter ?», a expliqué Henri Guaino dans une allusion au duel Fillon-Copé attendu.