Pays baltes

L’extrême droite monte en puissance en Estonie

EKRE a triplé dimanche son score de 2015, en remportant 17,8% des suffrages aux législatives. Mais les partis traditionnels refusent de s’allier avec lui

C’est la principale sensation du scrutin législatif qui s’est tenu dimanche 3 mars en Estonie: une forte percée de l’extrême droite populiste dans ce pays balte réputé profondément pro­-européen et à la culture du compromis bien ancrée. En obtenant 17,8% des suffrages, EKRE (Parti conservateur d’Estonie) triple son score des élections de 2015 et disposera de 19 sièges au Riigikogu, le parlement national.

Pour le reste, la nette victoire du Parti de la réforme (29%), qui ravit la première place au Parti du centre (23%), ne promet pas de révolution majeure. Les deux formations, qui appartiennent toutes deux à la famille des libéraux européens (ALDE), pourraient même gouverner ensemble.