La décision de la chancelière Angela Merkel d’accepter une mutualisation des dettes à l’échelle européenne est un tournant. Werner Plumpe, professeur et spécialiste de l’histoire économique de l’Université Goethe de Francfort tempère toutefois les attentes.

Lire aussi notre éditorial: Angela Merkel, le sens de l’histoire