En 2016, il y avait l'affaire des emails de Hillary Clinton, en 2020, ce sera celle des emails de Hunter Biden. En toute fin de campagne, Donald Trump, qui désormais évoque une possible défaite lors de rallies politiques, sait appuyer là où ça fait mal chez son adversaire démocrate: la famille. Et la victime est toute trouvée: Hunter Biden. 

Lire aussi: Que faisait Hunter Biden en Ukraine?