Les dirigeants des principaux pays impliqués dans le conflit qui déchire la Libye se sont réunis dimanche à Berlin pour tenter poser les bases de la paix dans le pays en évitant les ingérences étrangères qui attisent le conflit.

Ce sommet sous l'égide de l'ONU, qui réunit onze dirigeants étrangers, dont Vladimir Poutine, Emmanuel Macron, Boris Johnson, Recep Tayyip Erdogan et Angela Merkel, s'est ouvert en début d'après-midi et doit se terminer tard dans la soirée par l'adoption d'une déclaration commune négociée depuis plusieurs semaines, dans un contexte de fragile trêve des combats sur le terrain.