L'essentiel

L'utilisation du traçage par smartphone doit se faire uniquement sur la base du volontariat, assure le commissaire européen au marché intérieur, Thierry Breton

En Suisse, l'OFSP annonce 858 personnes décédées en Suisse. Mais l'agence Keystone-ATS pense que la barre du millier de victimes a été franchie vendredi déjà

Au Vatican, le pape François a donné sa traditionnelle bénédiction pascale sans les dizaines de milliers de fidèles habituellement regroupés sur la place Saint-Pierre. 

Retrouvez aussi les nouvelles de samedi.


■ S'excuser 500 fois par écrit

Leur punition pour avoir violé le confinement? Ecrire 500 fois «je suis désolé»: la police indienne a une nouvelle fois innové pour sanctionner dix touristes étrangers qui avaient violé le confinement dans une ville du nord du pays.

Les voyageurs, venus d'Israël, du Mexique, d'Australie et d'Autriche, avaient été arrêtés alors qu'ils se promenaient dans les rues de Rishikesh, une ville au pied de l'Himalaya que les Beatles avaient choisi pour faire une retraite spirituelle dans un ashram en 1968.

Ils ont alors été forcés par la police d'écrire «Je n'ai pas suivi les règles du confinement, je suis désolé», a indiqué un membre de la police locale.

Lire aussi: Le trip indien des Beatles

___________

■ Sept fois moins de voitures au Lötschberg 

La baisse du trafic touristique a également touché le transport de voitures par le chemin de fer. Que ce soit au Simplon, au Lötschberg ou à la Vereina (GR), les trains circulent à une cadence très réduite.

Les autorités avaient dit et répété qu'il fallait rester chez soi pendant le week end de Pâques. Un premier indicateur est venu des BLS, dimanche: Vendredi saint, la compagnie a transporté un total de 554 voitures à travers le Lötschberg entre Kandersteg (BE) et Goppenstein (VS). C'est près de sept fois moins que les 3846 voitures transportées l'an dernier.

En raison de la pandémie, les trains n'y circulent que toutes les demi-heures. En temps normal, à Pâques, les BLS assurent la liaison toutes les 8,5 minutes. La même tendance se manifeste dans le sens inverse: jusqu'à dimanche midi, les BLS n'ont transporté que 139 voitures entre Goppenstein et Kandersteg. L'année dernière, 3088 voitures avaient été transportées le dimanche de Pâques.

___________

■ Le chômage partiel pour les transports publics

L'Office fédéral des transports (OFT) recommande aux entreprises de transports publics, rail et route confondus, de recourir au chômage partiel. Dans une lettre de l'OFT adressée à ces entreprises que la Sonntagszeitung a pu consulter, on rappelle que les mesures adoptées par les autorités en rapport avec le coronavirus peuvent être considérée comme des circonstances exceptionnelles. Une demande est donc justifiée. Les transports publics comme les autres entreprises y ont droit, elles ont payé leurs cotisations à l'assurance-chômage. Les CFF et CarPostal ont déjà déposé leurs demandes.

___________

■ Le traçage par smartphone «uniquement sur volontariat» 

Il est «hors de question» d'avoir des mesures coercitives de traçage par téléphone dans l'UE, indique dimanche le commissaire européen au marché intérieur français, Thierry Breton. En vue du déconfinement, plusieurs pays planchent sur des applications mobiles qui permettraient, grâce à leurs smartphones, de repérer et prévenir les personnes ayant été en contact avec quelqu'un de contaminé.

Lire également: Traque du virus: Apple et Google imitent l'EPFL

«On ne soutiendra jamais, jamais, des mesures qui soient des mesures coercitives», a insisté Thierry Breton dans l'émission Le Grand Jury. L'utilisation doit se faire «uniquement sur la base du volontariat». Cela doit aussi être, a-t-il ajouté «uniquement utilisé par les autorités de santé. Impossible à des autorités judiciaires, de police, ou commerciales évidemment, assurances, d'y avoir accès».

A voir aussi: Notre opinion sur la question du traçage

___________

■ La France confinée jusqu'à fin mai?

Emmanuel Macron réfléchit à une prolongation du confinement jusqu'au moins après le 10 mai. L'Elysée, interrogé par l'AFP, n'a pas commenté l'article du Journal du dimanche évoquant un confinement pouvant se poursuivre peut-être jusqu'à fin mai, ainsi qu'une réouverture des écoles seulement en septembre.

Lire aussi: La France est inquiète pour elle-même et pour le monde

Selon des proches du président, le chef de l'Etat, qui s'exprimera publiquement lundi soir, «devrait évoquer une date de fin de confinement courant mai, au moins après le pont du 8-10 mai. Une date suffisamment lointaine pour qu'on comprenne qu'on pourra alors commencer un début de déconfinement partiel, mais extrêmement progressif». Une échéance «assez lointaine pour faire comprendre l'effort qui reste à faire, mais suffisamment proche pour esquisser la France d'après».

___________

■ Boris Johnson est sorti de l'hôpital

Downing Street annonce que Boris Johnson est sorti de l'hôpital ce dimanche. Hospitalisé depuis lundi et sorti des soins intensifs depuis jeudi soir, le Premier ministre britannique conservateur de 55 ans a remercié le personnel du service public de santé. «Je leur dois la vie». 

Il va poursuivre sa convalescence à Chequers, sa résidence au nord-ouest de Londres, a annoncé Downing Street dans un communiqué. Il «ne reprendra pas immédiatement le travail, sur les conseils de son équipe médicale». 

___________

■ Mille décès enregistrés en Suisse. Ou pas encore

La Suisse a connu une nouvelle hausse des infections dues au coronavirus. Elle comptait dimanche 25 300 personnes testées positives, soit 400 de plus que la veille. La Suisse connaît toujours l’une des incidences les plus élevées en comparaison internationale, avec 295 cas en moyenne pour 100 000 habitants.

Dimanche, l'OFSP annonce 858 personnes décédées du Covid-19. Mais selon les données collectées auprès des cantons par Keystone-ATS, la barre des mille morts a été franchie vendredi déjà avec 1076 cas signalés dimanche à la mi-journée.

Genève (821) est désormais davantage touché par la pandémie que le Tessin (807) en termes d'incidence. Viennent ensuite Vaud (596) et Bâle-Ville (522). Le Valais suit avec 455, puis les Grisons (360), Neuchâtel (302), Bâle-Campagne (270) et Fribourg (267).

___________

■ L'AFP établi un nouveau décompte

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 109 307 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles dimanche à 11h.

Plus de 1,78 million cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 193 pays et territoires depuis le début de l'épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Parmi ces cas, au moins 359 200 sont aujourd'hui considérés comme guéris.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts qu'en nombre de cas, avec 20 608 décès pour 530 006 cas. Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont l'Italie, l'Espagne, la France et le Royaume-Uni. 

___________

■ Une task force pour acheter des médicaments

Certains médicaments surtout utilisés pour les patients atteints du Covid-19 menacent de manquer. Pour parer à la pénurie, Berne vient de créer une task force et se bat pour acheter des produits au plan mondial.

Plusieurs produits sont concernés par la pénurie, comme les anesthésiants utilisés lors de la ventilation des patients gravement malades. Les relaxants musculaires également nécessaires au moment de la ventilation et des anti-inflammatoires se font aussi rares. Certains antibiotiques et des antiviraux ne sont pas non plus épargnés, selon une porte-parole de l'OFSP. La pénurie de ces produits est à l'origine de l'augmentation de leurs prix plusieurs fois ces dernières semaines. Le fait que la plupart d'entre eux ne sont fabriqués qu'en Asie complique encore l'équation.

Berne a également lancé une task force en mars. Celle-ci s'occupe de l'enregistrement, de l'évaluation, de l'approvisionnement et de la distribution de produits qui pourraient manquer.

___________

■ Pape François: une solidarité économique et un cessez-le feu généralisé

Dans son discours du dimanche de Pâques, isolé des dizaines de milliers de fidèles qui, d'habitude, se réunissent sur la place Saint-Pierre, le pape François a adressé ses pensées «à tous ceux qui ont été frappés directement par le coronavirus, aux malades, à ceux qui sont morts et aux familles». 

Il appelle aussi l'Europe à la «solidarité» et à des «solutions innovantes». Mais pas que. Il propose par exemple de réduire, voire d'annuler la dette des pays les plus pauvres. Il souhaite un relâchement des sanctions internationales qui «empêchent aux pays qui en sont l'objet de fournir un soutien convenable à leurs citoyens». Les Etats-Unis refusent par exemple de lever les sanctions imposées à l'Iran, pays durement touché par la pandémie. François a aussi répété son appel à «un cessez-le-feu mondial et immédiat dans toutes les régions du monde. Ce n'est pas le temps de continuer à fabriquer et à trafiquer des armes, dépensant des capitaux énormes qui devraient être utilisés pour soigner les personnes et sauver des vies». 

___________

■ La Chine tente d'influencer l'opinion allemande

Des officiels chinois ont tenté d'influencer des responsables gouvernementaux allemands dans l'espoir d'obtenir des commentaires positifs sur la gestion de l'épidémie de coronavirus par Pékin, affirme dimanche Die Welt.

Les hauts fonctionnaires et personnels de ministères allemands ont ainsi été invités «à s'exprimer en termes positifs», souligne le journal en s'appuyant sur un document confidentiel du ministère des Affaires étrangères. Ce dernier a recommandé à tous les services gouvernementaux d'adresser une fin de non recevoir à ces approches. Le ministère s'est refusé à confirmer ou démentir ces informations.

En revanche, le renseignement intérieur allemand a confirmé au journal que «des officiels chinois mènent une politique accrue d'information et de propagande en lien avec le coronavirus».

___________

■ Alain Berset n'a pas le virus

Le conseiller fédéra Alain Berset a été testé négatif au coronavirus. Le Fribourgeois a dû passer un test après qu'une personne de son département a été testée positive, mardi dernier.

Le test est revenu négatif, a indiqué dimanche Peter Lauener, le porte-parole du Département fédéral de l'Intérieur. Alain Berset est donc resté à l'écart de la réunion du Conseil fédéral mercredi matin. Il n'est pas le premier conseiller fédéral à être testé. La Valaisanne Viola Amherd avait annoncé avoir été testée samedi il y a dix jours. Le résultat était lui aussi négatif.

___________

■ Plus de 20 000 morts aux Etats-Unis

Les Etats-Unis ont franchi la barre des 20 000 morts. Selon un bilan de l'université Johns Hopkins, qui fait référence, la pandémie de Covid-19 a tué au moins 20 071 personnes aux Etats-Unis, où se trouve également le plus grand nombre de cas de contaminations (519 453). L'université a annoncé dans la soirée de samedi un nouveau bilan quotidien de 1 920 décès en 24 heures, ce qui constitue un léger ralentissement par rapport au bilan quotidien précédent.

En Europe, l'Italie frôlait samedi elle aussi le cap des 20 000, selon un décompte de l'AFP. Au total, depuis son apparition en Chine en décembre, l'épidémie a tué plus de 100 000 personnes.

___________

■ Les indépendants oubliés se regroupent

Dessinateurs, graphistes, conducteurs de taxi, ostéopathes, fleuristes et autres personnes travaillant à leur compte se sont regroupés en comité autour de l'auteur de bande dessinée Pierre Wazem. Si les mesures qui seront communiquées jeudi par le Conseil fédéral ne les sortent pas «de la situation dramatique» dans laquelle ils se trouvent, ils commenceront à manifester, prévient Pierre Wazem dans Le Matin Dimanche. Leur comité veut aussi saisir la justice, porter plaine contre le Conseil fédéral. 

Mais dans une interview au SonntagsBlick, la présidente Simonetta Sommaruga évoque la possibilité de soutenir aussi financièrement ceux qui passent encore entre les mailles du filet. De leur côté, les Verts libéraux proposent que ces petits entrepreneurs reçoivent des prêts relais. Le PVL déposera une demande en ce sens à la commission économique du Conseil national la semaine prochaine. Jürg Grossen, président du parti, assure que les travailleurs indépendants seraient aidés plus rapidement et plus efficacement par le biais de prêts.

___________

■ Pâques sans fidèle au Vatican

Le pape François donnera sa traditionnelle bénédiction «Urbi et Orbi» du dimanche de Pâques à l'intérieur d'une basilique Saint-Pierre désespérément vide pour cause de pandémie. L'an dernier, les fidèles avaient été 70 000 à l'écouter et à l'acclamer en plein air.

Le souverain pontife préside habituellement les cérémonies de Pâques, le plus important moment liturgique de la tradition chrétienne, sur l'immense place Saint-Pierre noire de monde avant de rejoindre la loggia du palais apostolique pour son allocution et sa bénédiction. Cette année, François respectera le strict confinement en restant dans la basilique Saint-Pierre, entouré d'un minuscule groupe de célébrants, les fidèles pouvant le suivre sur Mondovision ou sur internet.

___________

■ Isoler les groupes à risque? La présidente dit plutôt non

Simonetta Sommaruga, toujours elle, n'affectionne pas beaucoup l'idée d'isoler à l'avenir les groupes à risque et d'assouplir pour le reste de la population les mesures contre la propagation du coronavirus. «Nous parlons d'un très grand nombre de personnes», rappelle-t-elle dans le SonntagsBlick, dimanche.

Il y a tous ceux qui ont plus de 65 ans, ceux qui ont une maladie préexistante comme le cancer, le diabète ou l'hypertension artérielle. Il n'est pas possible de couper complètement ces groupes du monde extérieur, tranche la présidente. 

___________

■ Le point du samedi de l'Office fédéral de la santé publique

Trois fois par semaine au moins, l'OFSP et d'autres instances fédérales font un point de situation.

Parmi les principales annonces de ce samedi, un appel à ne pas relâcher la vigilance. Malgré une légère diminution du nombre de cas par jour (entre 500 et 700), Daniel Koch, responsable de la division des maladies transmissibles de l’OFSP, répète que les Suisses ne doivent pas relâcher leurs efforts, en particulier en ce week-end pascal. «Tenez-vous en aux règles et restez à la maison, même s’il fait très beau. Marchez autour de votre bâtiment et essayez rencontrer le moins de gens possibles.»

Le «Monsieur coronavirus» helvétique rappelle aussi que le COVID-19 ne touche pas uniquement les personnes âgées, mais aussi les 55-65 ans, qui peuvent tomber très malades même sans maladie préexistante. Selon les données de l'OFSP, 8 à 10% des personnes de cette tranche d'âge qui ont été hospitalisées n'avaient pas de problème de co-morbidité, a précisé Daniel Koch.